Longtemps réputée pour être une compagnie fiable, l’image d’Air France est fortement ternie pour cause de multiples mouvements de grève et incidents enregistrés ces dernières années en son sein. Les passagers ayant acheté ses billets en ont fait les frais en  frôlant le pire dans la nuit du 02 au 03 juin en partance de l’aéroport international Léon MBA.

Prévu pour décoller à 23h heure, c’est finalement à bord d’un avion de la compagnie aérienne Belgium airlines que les passagers vont être redirigés sans aucune explication préalable de la part de la direction d’Air France à Libreville. Le vol régulier n’ayant pas pu atterrir pour des raisons de grève lancée par l’intersyndicale,  selon nos sources.

Confortablement assis, réacteurs en marche et prêts à décoller, les passagers vont aller de surprises en surprises. L’avion dans lequel ils ont été embarqué présente des défaillances techniques. Ils vont assister inquiets et impuissants à un balai de techniciens; Entre arrêt et redémarrage des réacteurs et de l’éclairage, tout y est passé à la stupeur générale.

A ce stade, les membres de l’équipage n’ont pris soin de communiquer avec les passagers visiblement agacés et apeurés. Mieux, ils ont brillé par des propos méprisants et  insolents à l’encontre de certains qui ont osé manifester leur impatience. D’après un des passagers à bord, un membre de l’équipage aurait même usé de violence physique en poussant  violemment un passager qui réclamait des explications.

C’est finalement vers 1 heures du matin, soit après  deux heures d’attente dans le vol, que l’ensemble des passagers sera sommé de descendre de l’appareil au motif que l’avion est en incapacité de voler. Et ce, sans aucune mesure d’accompagnement. Que serait-il advenu dans les airs si l’avion avait réussi à décoller?

Une situation qui devrait interpeller l’autorité en charge des transports aérien au Gabon quant aux conditions techniques des appareils autorisés à atterrir à l’aéroport international Léon MBA.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici