Alexis Mbina Boutamba, député dans le département de Mougoutsi. © I24GABON 2019

Connu pour sa bravoure, sa compétence et son intégrité dans le paysage politique gabonais, Alexi Mbina Boutamba, élu député dans le département de Mougoutsi dans la province de la Nyanga, semble être aux oubliettes sur la scène politico-administrative du gabonaise. Pourtant, l’homme n’a pas fini de faire valoir son expérience sur la scène politique depuis feu Omar Bongo jusque dans un passé récent.

Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat dès 2016, ce dinosaure politique, avait pris ses fonctions de manière officielle à l’époque, à la faveur d’une cérémonie de passation de charges avec son prédécesseur à l’époque, Désiré Guedon. A ce moment, il n’avait pas manqué de promettre qu’il entendait travailler avec tout le monde, demandant à ses collaborateurs une franche collaboration dans les efforts collectifs visant à faire avancer les dossiers relatifs à l’urbanisme et au logement, d’autant plus que ce secteur fait partie de ceux auxquels le président Ali Bongo Ondimba accorde un intérêt particulier.

En marge de la 9e conférence internationale de l’Association africaine d’évaluation (AfrEA), du 11 au 15 mars à Abidjan, Alexis Boutamba Mbina s’estait entretenu avec le chef de Division Évaluation de la Bad. «Le ministre nous a présenté son département, chargé de l’évaluation et du contrôle de l’État. Il nous a demandé de partager nos expériences en termes d’évaluation, pour l’aider à appuyer et développer le travail de son ministère», avait déclaré Karen Rot-Munstermann.

Au délà de ce qui précède, on peu largement comprendre que l’homme a toujours mis les préoccupations de la société gabonaise en avant plan.
Homme social et réalisateur de plusieurs oeuvres sociales dans la province de la Nyanga, particulièrement dans la ville de Tchibanga, Alexi Mbina Boutamba est toujourd sorti indemne des structures ministériels dont la hiérachie lui a confié la charge. La preuve de sa fidélité en date est celle de la confiance que les électeurs de cette contrée lui accordé en l’installant à l’hémicycle.

Si Alexis Mbina Boutamba est mis à l’écart aujourd’hui dans la gestion de la chose publique tandis qu’il a fait ses preuves et pourrait mieux participer à l’amélioration de l’initiative nationale, ce que dans ce sens, s’il faut l’exprimer il faudrait revoir les origines et fonctionnement des racines.

Ce qu’il y avait de plus difficile en toutes circonstances, est lors de la tournée du Directeur de cabinet politique dans la province de la Nyanga, qui portait un message d’Ali Bongo à l’encontre des populations, aucune possibilité d’expression publique n’a été donnée à cet homme quand bien même élu dans l’un des département de la contrée.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici