société

Réouverture des églises : Mgr Iba-Bâ et consorts encourent jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle en cas de mise en danger d’autrui.


L’Archevêque de Libreville, Mgr Jean Patrick Iba-Bâ et d’autres responsables religieux, qui s’empressent de rouvrir les lieux de culte, le dimanche 25 octobre prochain, au mépris des mesures d’assouplissement des restrictions annoncées par le gouvernement, risquent de lourdes peines en cas de mise en danger d’autrui.

Au cours d’une messe célébrée dans le cadre du 29e dimanche du temps ordinaire, Mgr Jean Patrick Iba-Bâ s’est, une fois de plus, illustré en hors-la-loi en réitérant sa ferme volonté de rouvrir les églises avant le 30 octobre 2020, date annoncée par le gouvernement : « Aucune porte de nos paroisses ne restera fermée », a-t-il annoncé.

L’église du Gabon qui s’est visiblement éloigné de son rôle de berger et de garant de la morale en prenant la décision de braver maladroitement l’autorité publique devra assumer les conséquences que pourraient occasionner les choix injustifiés de ses responsables. Entre risque de propagation de la pandémie au sein des églises et les nombreux décès qui pourraient en découler, l’Archevêque de Libreville semble ne pas avoir parfaitement mesuré la gravité de son obstination. Il semble surtout oublier que nul n’est au-dessus de la loi.

Le code pénal gabonais, en son article 249 du titre 7, est précis en cas de mise en danger d’autrui : « Quiconque se sachant atteint par le VIH ou atteint de toute autre affection transmissible de nature à mettre gravement en danger la vie ou la santé d’autrui, contamine sciemment autrui, est puni de quinze ans de réclusion criminelle et d’une amende de 20 000 000 de francs au plus ».

Pour sa part, le chef de l’Etat Ali Bongo est résolument déterminé à protéger la vie des Gabonais : « Je ne reculerai devant aucune décision pour protéger les Gabonais (es), en particulier sur le plan de la santé », a-t-il déclaré sur sa page Facebook. La main de la justice ne tremblera donc pas.


Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 86
comments icon0 comments
0 notes
1548 views

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *