La structure centrale privée d’enseignement islamique s’est réunie ce jeudi au siège de la Direction générale de l’enseignement privé islamique (DGEPI). © I24GABON

La structure centrale privée d’enseignement islamique s’est réunie ce jeudi au siège de la Direction générale de l’enseignement privé islamique (DGEPI) pour harmoniser les rythmes scolaires. Les responsables d’établissements scolaires privés et confessionnels islamiques ont été invités à collaborer de manière participative, en vue d’obtenir à un accord sur le programme à dispenser dans leurs établissements.

Animée par l’inspecteur central en charge de l’enseignement islamique, Charles Bivigou, la deuxième rencontre sur l’harmonisation des rythmes scolaires s’est tenue au siège de la Direction générale de l’enseignement privé islamique (DGEPI), sis à l’immeuble Président au centre-ville. A quelques jours de la rentrée des classes sur toute l’étendue du territoire national, prévue pour le 30 septembre prochain, les responsables d’établissements scolaires privés islamiques ont été invités à collaborer de manière participative, en vue d’harmoniser les rythmes scolaires ou emplois du temps.

« On leur a donné des orientations ; on leur a dit ce que le ministère de l’éducation attend d’eux. Et sur la base des questions que nous leur avons posées, il s’avère que de tous ces établissements, chacun évolue selon son rythme : donc chacun a ses emplois du temps, chacun a ses découpages horaires, chacun à son fonctionnement. A partir de là, nous avons fait un travail en interne, et ce travail consistait à harmoniser l’emploi du temps. Et aujourd’hui nous les avons appelé pour leur présenter ces emploi du temps que nous avons harmonisés au niveau de la Direction général de l’enseignement islamique », a laissé entendre l’inspecteur central chargé de l’enseignement islamique, Charles Bivigou, en nous faisant l’économie de la rencontre.

A partir d’un constat du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, qui a fait des recommandations sur le suivi pédagogique, la DGEPI, par l’entremise de son inspection centrale, a demandé aux responsables d’établissement de cet ordre scolaire d’apprécier le document et d’apporter, si possible, leurs contributions, dans le but d’harmoniser les emplois du temps liés aux enseignements dispensés. .

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici