Tout est historique dans la rencontre de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un. Mais après la partie officielle et les sourires diplomatiques, de quoi peut concrètement accoucher ce sommet?

Le fait qu’ils soient à deux, face à face, était déjà hautement inédit. Ce mardi à Singapour c’était la première fois qu’un Chef d’Etat américain en exercice échangeait de visu avec un leader nord coréen. Les poignées de mains, les sourires et le petit déjeuner ont fait le tour du monde. Des moments parachevés par la signature par les deux hommes aux coupes de cheveux particulières, d’un document actant la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Fin de la diplomatie des idéologies.

De prime abord, cette rencontre achève de dessiner le nouveau visage des relations internationales. Comme avec le français Emmanuel Macron lors de ses échanges avec les Présidents chinois, rwandais et angolais; les valeurs de démocratie et de respect droits de l’homme semble disparaître des discussions. Cela ressemble à du « fais ce que tu veux. Pourvu que je ne sois pas en difficulté à cause de toi ». A Singapour, Donald Trump n’a pas évoqué la dictature de la dynastie des Kim; il fallait aboutir à la dénucléarisation de la Corée du Nord, pour protéger les alliés sud coréens et japonais, ainsi que soi-même. Le Président américain a d’ailleurs annoncé qu’il aura une《relation fantastique》avec son homologue de Pyongyang.

Vers une ouverture de la Corée du Nord?

Cette relation fantastique annoncée sera t-elle aussi belle que les clichés montrant les deux leaders souriant à Singapour? La question est entière. Déjà, ce n’est pas dans les prochains jours que Pyongyang de débarrassera de son arsenal nucléaire. Après la signature du document, c’est un processus qui s’ouvre et il peut prendre du temps, et ainsi éventuellement servir au régime de Kim au cas où il se sentirait menacé. La rencontre de ce mardi est une belle victoire pour le dictateur nord coréen.《C’est un extraordinaire succès pour Kim Jong-un. Il se voit consacrer digne interlocuteur d’un face à face exclusif avec le Président des États Unis, avec le monde entier comme témoin》a avancé le journaliste François Brousseau sur un plateau de Radio Canada.
La rencontre va t-elle « humaniser » Kim Jong-un et redéfinir la nature des relations entre son pays et la Corée du Sud ou le Japon, et même la Chine et la Russie qui verraient d’un mauvais oeil un rapprochement entre Pyongyang et Washington. Le temps nous donnera tous ces détails.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici