Jean Eric Nziengui Mangala, Conseiller en Communication du ministre de la Justice et de l'Intérieur sur le plateau de la chaîne nationale lors de la lecture du communiqué


Par la voix du conseiller en communication du ministère de la Justice et au cours d’un communiqué lu à la première chaîne de télévision nationale gabonaise «Gabon-Première », les autorités gabonaises ont annoncé dimanche 11 août 2019, la libération de 153 prisonniers détenus à la prison centrale de Libreville .

C’est ce qu’a indiqué dimanche soir au journal de 20 heures, le conseiller en communication du ministère de la Justice, jean Eric Nziengui Mangala, dans un communiqué lu à la télévision nationale. Les autorités gabonaises ont décidé à l’approche des fêtes de l’indépendance, de faire libérer les prisonniers du pays dont la détention est devenue illégale et engendrait ainsi une « surpopulation carcérale », indique le communiqué

C’est après avoir mis en place une commission chargée d’examiner les causes de la surpopulation carcérale que le ministère de la Justice s’est rendu compte qu’il y avait des prisonniers en trop dans les différentes prisons du pays. L’unique raison annoncée par gouvernementale serait le désengorgement de ses prisons et de sa population carcérale.

Cette heureuse et joyeuse nouvelle pour certains mais peut-être aussi malheureuse pour d’autres, concernera -t- elle aussi les prisonniers politiques? On le saura aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici