Le Syprocom et le Synapap menacent d'entrée en grève illimitée si leurs aspirations ne sont pas prises en compte. I24GABON © 2019

Le Syndicat des professionnels de la communication (Syprocom) et le Syndicat national des personnels de l’audiovisuel public (Synapap) étaient en assemblée générale conjointe le mercredi 04 septembre à l’auditorium de la maison Georges Rawiri, à Libreville.

Deux points essentiels étaient inscrits à l’ordre du jour à savoir, le compte rendu de la rencontre entre les autorités de la fonction publique et les partenaires sociaux concernant l’opération d’enrôlement des agents de l’Etat la redistribution de la redevance audiovisuelle.

En ce concerne la redevance audiovisuelle, celle-ci n’est pas reversée aux agents des chaines publiques comme il se doit, bientôt déjà une dizaine de mois. D’où intervient s une interrogation: « où vont les 500 francs CFA prélevés par Canal +, au titre des abonnement mensuels? », s’insurge Okoué Cholastique Vice-présidente.

Après consultation de la base, les deux syndicat de la communication ont décidé unanimement d’un préalable dépôt de préavis de grève.

Si d’ici là, si bien que la date n’étant pas définit dans leur ultimatum, rien ne bouge, le torchon risquerait de brûler entre la tutelle et les professionnelles de l’audiovisuels des chaines publiques.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici