Le président du collectif des leaders des PK a animé une causerie portant sur les mesures d’austérité au quartier PK 7 de Libreville, en présence de l’ensemble des chefs de quartiers des PK le samedi 14 juillet 2018.

Les mesures d’austérité annoncées par le gouvernement ne cessent d’être au centre des débats. Même si certains apprécient d’autres les trouvent inadéquates.
Réunis autour de Moulengui BUSSUGU IBALA, président du collectif des leaders des PK, en présence de l’ensemble des chefs des quartiers de la zone, les populations n’ont pas caché leur mécontentement face aux mesures d’austérité. Hank MOKAMBI, représentant du quartier Sibang 3 a affiché sa déception suite à la décision de réduction des salaires des fonctionnaires payés à plus de 650000 mille Fcfa. Le représentant de Sibang a estimé qu’avec un tel salaire, il est même impossible de joindre les deux bouts, au regard du coût de vie très élevé dans notre pays.  Non sans indiquer que cette mesure ne concerne pas les militaires. «Vous n’avez rien enlevé aux militaires parce que vous comptez sur eux pour nous frapper, lorsque nous allons manifester» a-t-il martelé.

Allant dans le même sens, un autre riverain qui a requis l’anonymat a lui aussi dénoncé ce traitement de faveur réservé aux militaires. Il s’est par ailleurs inquiété de l’avenir des jeunes diplômés suite à la décision de non recrutement à la Fonction Publique durant trois ans. Selon lui, tout va mal et le pays aurait touché le fond.  Néanmoins, il a affirmé que cette situation que traverse le Gabon n’est pas seulement de la faute du Président de la République mais de tous les gabonais.

Pour sa part, Alain Bruno BISSIELOU a rassuré les uns et les autres sur le bien-fondé des mesures d’austérité. Elles visent à améliorer les conditions de vie et de travail de tous les gabonais. «Beaucoup de pays tels que l’Italie, l’Espagne et bien d’autres sont passés par cette situation pour relever leur économie» a expliqué monsieur BISSIELOU.

Enfin, en réponse, Moulengui BUSSUGU IBALA, président du collectif des leaders des PK a soutenu que la Fonction Publique ne peut être le seul employeur dans un pays.  Il existe d’autres secteurs : le privé et l’entreprenariat. Il a mentionné que le président de la République semble incompris «Ali Bongo veut le bien du peuple gabonais, il se bat pour ça et les mesures d’austérité ne vont pas à  l’encontre du bien-être des gabonais» dit-il avec assurance.  Réduire le train de vie de l’Etat, les salaires ainsi que les effectifs des cabinets ministériels et institutions permet d’avoir un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici