Victime d’une cabale médiatique sur les réseaux depuis quelques jours, Mathias Otounga Ossibadjouo a tenu à répondre à ses détracteurs sur sa page Facebook.

Revenant sur les accusations d’une prétendue partie de plaisir organisée à son domicile et le mettant en scène avec les danseuses de l’artiste Gabonaise Créole, Mathias Otounga Ossibadjouo n’y est pas allé par quatre chemins: « Si tu es payé pour salir, choisis au moins ton argumentaire. Oui, pendant l’été 2018, alors que Créole était en tournée dans le Haut Ogooué, Mme Otounga Ossibadjouo et toute l’equipe de la Résidence Lyz’Aurore ont invité la star à se produire dans l’enceinte de notre hôtel. Avec mon epouse et bien d’autres spectateurs, nous avons assisté au spectacle. Créole fait partie de ces Gabonais valeureux qui mangent leur nourriture à la sueur de leur front. C’est pour cela que j’aime et que j’aide les artistes », a-t-il précisé.

Par ailleurs, de façon à peine voilée, il a qualifié ses détracteurs tapis dans l’ombre, assurément des acteurs politiques, de voleurs, méchants et instigateurs de la « campagne de diffamation » dont il est victime: « Beaucoup d’autres préfèrent l’argent facile du vol, du détournement, des méchancetés gratuite, de mercenariat de la plume… », a-t-il ajouté.

Conscient des menacent qui pèsent contre lui, l’ancien ministre de la Défense nationale d’Ali Bongo n’a pas manqué de mettre ses détracteurs en garde: « Je sais fort bien que ma liberté de ton gêne certains. Je sais que des enquêtes sont diligentées autour de ma personne et de mon patrimoine. Mais allons-y seulement et soyez crédibles… », a-t-il conclu.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici