Le Maire du 2ème arrondissement de la commune d'Akanda et ses adjoints au cours de leur activité. © I24GABON.

Le Maire du 2ème arrondissement de la commune d’Akanda et ses adjoints ont initié une tournée dans l’arrondissement en vue de mieux contrôler l’action municipale. Cette descente dans les différents lieux du 2ème arrondissement a eu lieu le 20 septembre 2019.

Cette expertise de l’équipe municipale du deuxième arrondissement d’Akanda avait pour principal objectif la sensibilisation des commerçants de l’arrondissement dont ils ont la charge, sur la nécessité de se conformer aux textes qui régissent l’ hygiène, la salubrité, l’environnement et le civisme.

Le Maire du 2ème arrondissement de la commune d’Akanda et ses adjoints au cours de leur activité. © I24GABON.

Cependant, au cours de cette journée, l’équipe municipale a pris tout le temps nécessaire de visiter le site qui abrite le marché Suzane, où le maire de cet arrondissement, Sino Chantal Christiane accompagnée de ses adjoints, Ché Stéphane Ndao Rilogue et Brice Nguema ont tous, toucher du doigt comment sont respectées, les conditions de travail qui régissent le bon fonctionnement des espaces commerciaux.

C’était aussi le moment pour les responsables municipaux de répondre à l’indiscipline de certains commerçants qui refusent de se conformer aux règles disciplinaires de la municipalité, en s’entêtant parfois, de maintenir leurs commerces sur les rues piétonnes.

L’équipe, dans les profondeurs de Mven-Ayong, un quartier du 2ème arrondissement d’Akanda. © I24GABON

Ainsi, durant cette activité on pouvait remarquer la satisfaction de certains commerçants comme la responsable du marché Suzane Issougui, « le marché présente de réelles possibilités de subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. Avec des recettes qui varient de 30000 à 100000 Francs CFA par jour. Et lorsqu’ il y a beaucoup de clients, toutes les commerçantes gagneraient à rejoindre ce site qui a encore assez de places pour les recevoir », s’esclame -t-elle.

Cette tournée ne s’est pas seulement limitée par la visite d’un marché, les sensibilisateurs ont aussi procédé à inspecter les différents carrefours, afin de voir comment ils sont entretenus à l’exemple des carrefours Avorbam, Jiji, Sherko pour ne citer que ceux- la.

Selon les responsables de la mairie du 2ème arr. d’Akanda, les endroits visités, pour la plupart, ne répondent pas au respect des règles qui régissent le fonctionnement de la commune. C’est l’arrêté n° 14PE/CA-CAB-M portant règlement sanitaire d’hygiène de salubrité publique de protection et d’amélioration de l’environnement que la commune d’Akanda prévoit dans son article 34.

Cette tournée ne s’est pas seulement au niveau du marché. Elle s’est poursuivit sur d’autres endroits d’Akanda. © I24GABON

« Aucune marchandise ne doit être exposée à même le sol. Tous les produits à la vente devront être exposés sur des tables ou caisses agréées par la Marie d’Akanda à une hauteur minimale de 60 cm du sol ».

Et celui de l’article 68, qui milite en faveur de la dégradation de l’esthétique environnementale.

Par ailleurs, il faut noter que la santé des individus tout comme celle des communautés dans lesquelles ils vivent est déterminée par de nombreux facteurs. Ce sont notamment leurs revenus, les relations qu’ils entretiennent avec la société, l’existence et l’utilisation des services de base tels que l’eau potable et l’assainissement, l’hygiène, la qualité des services disponibles, la responsabilité de chacun et la qualité de l’environnement.

En toute circonstance, les agents sensibilisateurs ont pris le temps d’ édifier des commerçants sur le respect des règles d’hygiène de base car, il faut reconnaître que beaucoup de personnes ne semblent pas se soucier de la sauvegarde de l’environnement.



Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici