Sitôt arrivé à la tête du ministère des sports, Alain-Claude Bilie-by-Nze a entamé une série de rencontres avec les principaux responsables du sport gabonais afin de s’imprégner des difficultés rencontrées par ces derniers.

Afin de « bâtir ensemble une nouvelle vision du sport » et de « travailler à l’amélioration de nos résultats sportifs », le nouveau numéro un du sport gabonais a reçu les présidents des différentes fédérations sportives le jeudi 27 juin 2018. Une rencontre qui a permis de poser un diagnostic précis des problèmes qui entravent l’évolution du sport au Gabon. Parmi les carrences relevées à l’unanimité, l’absence de sièges pour la quasi-totalité des fédérations figure en bonne place.

Fidèle à sa réputation d’homme pragmatique, la solution ne s’est pas faite attendre. « Dès septembre prochain, toutes les fédérations sans sièges seront désormais logées au stade de l’Amitié », a indiqué le ministre des sports à ses interlocuteurs. Des sièges qui seront entièrement équipés jusqu’à la connexion internet afin de s’arrimer aux standards internationaux. Il va s’agir pour les fédérations d’occuper des espaces qui avaient été mis à la disposition d’un lycée au stade de l’amitié il y’a quelques années.

Au moment où le sport gabonais perd son rayonnement à l’international, Alain-Claude Bilie-by-Nze semble avoir pris le taureau par les cornes: Répondre aux problèmes des acteurs du sport afin d’améliorer les performances de toutes les disciplines.

Pour rappel, seules les fédérations de football, boxe, handball et golf disposaient de sièges. Une situation qui n’avait, à ce qu’il semble, jamais retenu l’attention de l’ensemble des ministres qui se sont succédés à la tête du sport gabonais.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici