société

La tribu Effack du Gabon célèbre l’unité et remercie Ali Bongo pour la nomination de Charles Mve Ellah


C’est dans un hôtel de Libreville qui a refusé du monde, en présence des ministres Michael Moussa, Guy-Patrick Obiang, Vincent De Paul Massassa, Léon Bonda Balonzi, des doyens Emmanuel Ondo Methogo et Honorine Nzet Biteghe, que la tribu Effack du Gabon a célébré son unité et a remercié Ali Bongo Ondimba pour la nomination de Charles Mve Ellah, un Effack, au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ce samedi 14 mai 2022. 

Une vue des membres du gouvernement venus prendre part à la cérémonie

C’est une première dans l’histoire de cette tribu. Qu’ils soient d’Oyem, Bitam, Mitzic, Minvoul, Medouneu, Ntoum, Makokou, Kango ou de Ndjolé, toutes les filles et tous les fils Effack du Gabon ont tenu à dire merci au chef de l’Etat, sous le sceau de l’unité et de la fraternité et au-delà des clivages politiques, pour la confiance renouvelée à leur digne fils. L’occasion pour cette communauté, forte de plusieurs dizaines de milliers de membres, d’offrir deux (2) bœufs à Ali Bongo, en signe de gratitude. 

Vue partielle des Effack lors de la cérémonie

Pour le représentant des Effack du Haut-Komo, Robert Endamane, « Je suis ici pour vous dire que nous vous apportons, nous, du Haut-Komo, Medouneu, les salutations et le soutien des Effack du Haut-Komo. Nous sommes venus effectivement joindre notre voix à la symphonie de cet événement exceptionnel par sa conception, la beauté de sa mise en œuvre et la joie qu’il procure à nos cœurs. » 

Robert Endamane, représentant des Effack de Medouneu, prononçant son mot circonstanciel

« Rassemblés et unis, nous voulons tous parler d’une même voix pour exprimer notre gratitude et célébrer dans l’allégresse Charles Mve Ellah, loin des batailles politiques, des clivages ethniques, claniques. C’est pourquoi cette célébration est uniquement familiale. Les Effack fêtent leur fils ministre. C’est tout. Cette cérémonie est pour exprimer la reconnaissance au bienfaiteur à travers sa marque de confiance. Le bienfaiteur n’est autre que monsieur le président de la République, chef de l’Etat, Son Excellence, Ali Bongo Ondimba. La culture de la noblesse Effack nous enseigne qu’il faut savoir reconnaître un bienfait au risque d’être taxé d’ingrat et la Bible nous enseigne de dire merci.», a déclaré le pasteur Rostand Essono Ella. 

Le pasteur Rostand Essono Ella prononçant son discours

Fidèle à ses principes et à ses valeurs, Charles Mve Ellah a tenu à remercier le chef de l’État et les organisateurs de la rencontre : « Dire merci c’est pour faire comprendre à l’autre que son geste, son service, son cadeau ou lui-même a de la valeur et que nous lui sommes reconnaissants. Dire merci, enfin, c’est d’être capable de faire preuve de gratitude après avoir reçu de l’aide. C’est pour quoi je vais dire merci à vous tous qui êtes dans cette salle. J’exprime ma profonde gratitude aux organisateurs de cette rencontre que je garderai longtemps le souvenir ému et à ceux qui ont conçu cette noble idée de rassembler tous les Effack pour remercier solennellement et rendre un vibrant hommage à Son Excellence, Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’Etat, qui m’a fait le grand honneur de me renouveler sa confiance en me nommant au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Excellence, monsieur le président de la République, merci pour tout ce que vous avez fait pour moi. »

Après avoir reçu les attributs de digne représentant des Effack des mains des sages, au cours d’un bref rituel, le ministre de l’Agriculture a tenu à faire quelques précisions pour couper court à toutes les interprétations diverses qui pourraient être faites à la suite d’une telle rencontre et d’un tel rituel : «…Je voudrais rappeler que nous ne sommes pas réunis ce jour en tant que groupe ethnique revendiquant une quelconque identité originale. Chacun peut revendiquer ses racines spécifiques. Ce qui importe, c’est le sentiment de fraternité qui nous uni ce jour pour parler d’une même voix; l’invitation à la solidarité qui est avancée comme une valeur positive. C’est avec un profond honneur que j’ai reçu les attributs que vous avez bien voulu me transmettre pour la circonstance. Pour ma part, je les considère comme les symboles de paix et de l’union. Afin d’éviter de mauvaises interprétations partisanes visant à créer une confusion dans les esprits et surtout à me prêter quelques malveillantes intentions de me mettre en valeur, il m’a semblé de la plus haute importance de vous rassurer quant à mon engagement à rester en marge de telles considérations. Je ne suis pas ici pour être investi de quelque pouvoir au sein de la communauté Effack. Je suis ici pour recevoir votre bénédiction en tant que fils et frère. » Une chose reste certaine; Charles Mve Ellah fait l’unanimité parmi les siens. 


Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 86

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66
comments icon0 comments
0 notes
604 views

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *