Ali Bongo Ondimba et Bruno Ben Moubamaba. Archives internet

C’est dans une publication sur le réseau social Facebook dont il est friand que BBM, pour les intimes, semble manifester sa désapprobation quant à l’évolution prise par la mise en place de la Commission Ad hoc chargée d’examiner les candidatures et celle du collège spécial chargé d’élire le président du Conseil gabonais des élections (CGE).

BBM: « Le groupe des 41 (opposition gabonaise) répondra officiellement au Ministre de l’Intérieur ce jeudi dans un point de presse au sujet des élections. J’ai plaidé ce matin au sein de l’opposition pour qu’on ne rejette pas le nécessaire rapport de force politique dans les temps à venir. J’estime que ce Gouvernement a perdu toute légitimité. »

Publication de la page Facebook. BBM le 17/04/2018

En effet, c’est ce 16 avril 2018 que le ministre de l’intérieur a dévoilé la composition de ces deux entités en prenant acte de l’incapacité des partis de l’opposition à fournir une liste consensuelle de leurs représentants telle qu’il l’avait exigée. En trame de fond, une polémique qui oppose le groupe des 41 partis auxquels appartient BBM au trio comprenant d’autres partis d’opposition ayant participé aux assises d’Angondjé et conduit par Réné Ndemezo’o, Pierre Claver Maganga Moussavou et Me Ndaot.

Nous y reviendrons…
_________________________

CGE: Composition de la Commission Ad hoc:

Majorité :

Guy Benjamin Ndounou

Brigitte Boumah

Marie Rosine Itsana

Auguste Nzatsi

 

Opposition :

Norbert Ngoua Mezui

Jean-Pierre Ndong Abessolo

David Mbadinga

Michel Menga M’essone

 

Composition de la Commission Spéciale :

Majorité :

Cyriaque Mvourandjiami

Eloi Nzondo

Julien Florent Assoumou Akue

Léontine Mebaley

Carlos Okinda

 

Opposition :

Dosithée Moussavou

Mbadinga Maganga

Pépin Mongokodji

Philippe Nzengue Mayila

Inzanga Mapangou Moucani

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici