A l’approche des élections législatives, chaque formation se meut sur le terrain pour convaincre l’électorat potentiel. Dimanche, l’UJPDG était de sortie, au quartier Derrière l’Ecole Normale.

Comme sur un air de pré-campagne pour les législatives, les membres de l’Union des Jeunes du Parti Démocratique Gabonais (UJPDG) sont allés à la rencontre des habitants de ce quartier du premier arrondissement de Libreville. Un coin de la capitale réputé pro-opposition et dangereux, dans lequel le représentant des jeunes a donné le ton. « En principe nous ne devrions pas vous recevoir chez nous. Mais nous aspirons tous à la démocratie. La démocratie c’est le dialogue, donc nous sommes disposés à vous écouter », a déclaré Antoine Junior Bittini.

Marius Assoumou Ndong, leader de l’UJPDG a pris la parole par la suite. « Je n’ai pas de solution miracle et de moyens infinis pour résoudre tous vos problèmes. Mais nous pouvons réfléchir ensemble sur ce que nous sommes capables de faire pour vous », a t-il lâché. Il leur a promis la création dans quelques semaines d’un lavage automobile dans la zone dite « CI » et un don de ballots de linge, pour permettre à ceux qui veulent bien se prendre en main, de se lancer dans ces activités qui sont encore entre les mains des expatriés. L’UPJDG a été plus pratique avec les femmes commerçantes du quartier, leur offrant par la main d’Assoumou 20 tables pour achalander leurs produits et un million de Fcfa pour les soutenir modestement.

La rencontre de Derrière l’Ecole Normale a aussi été l’occasion pour les jeunes du parti au pouvoir d’inciter les populations à prendre une part active aux législatives et surtout de voter pour les candidats du PDG.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici