C’est à la faveur d’une rencontre citoyenne, tenue ce samedi 21 juillet 2018 à la chambre de commerce de Libreville, que Ghislain Ledoux Mbovoue Edou a communié avec les ressortissants du canton Nyé dans la province septentrionale du Gabon. Candidat aux prochaines élections législatives sous la bannière «Canton Nyé en marche», le jeune candidat a dénoncé l’état  alarmant de son canton, non sans solliciter l’assistance venue très nombreuse à soutenir sa candidature pour un seul mandat.

Se considérant comme le «Macron» du canton Nyé, Ghislain Ledoux MBOVOUE EDOU estime que la carence en infrastructures de base (écoles, routes et dispensaires) dans cette partie du Gabon est un mal qui nécessite une prise de conscience collective et des actions adéquates.

Les ressortissants du Canton Nyé lors de la concertation citoyenne
Les ressortissants du Canton Nyé lors de la concertation citoyenne

Selon lui, cet état de précarité aurait pour corollaire l’accentuation de la sorcellerie, l’exode rurale et la destruction totale du tissu social. De ce fait, le candidat a encouragé les populations à ne pas céder à la peur et au doute: «C’est pourquoi, je pense humblement que malgré le chaos et le désastre qui affectent notre terre biologique et social au moment où je vous parle, nous ne devons pas avoir peur, vivre dans le désespoir et le doute. Non, nous ne devons pas le faire».

Par ailleurs, ce fils du canton Nyé  a laissé entrevoir les valeurs humaines, en vue d’un développement de sa terre biologique «Pour sauver notre Grand canton, nous devons plutôt avoir une foi divine, cultiver l’amour du prochain, accepter de pardonner et être une force de proposition qui conduit à la résolution définitive du problème» a-t-il soutenu

« Le candidat de l’interposition et du rassemblement » a exprimé sa volonté politique à révéler ce canton mais aussi à ne pas s’éterniser à ce poste de député. «Pour sortir notre canton de cette situation actuelle, je n’aurai pas besoin de faire vingt ans, un seul mandat me suffira pour atteindre cet idéal. Je suis l’homme d’un mandat».

D’ailleurs, c’est pour cette ultime raison qu’il a invité les uns et les autres à soutenir sa candidature «Canton Nyé en Marche» aux prochaines élections législatives 2018.

  Narcisse Mauny

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici