Le président du bloc démocratique populaire (BDP) Paskhal Nkoulou lors de sa conférence de presse. I24GABON. © 2019

Le président du bloc démocratique populaire (BDP) Paskhal Nkoulou, a tenu une conférence de presse à son siège habituel d’Akebe pour attirer l’attention des médias sur le traitement professionnel de l’information. Un événement au cours duquel, il a dénoncé avec la dernière énergie le comportement qu’il juge « étriqué », de détracteurs et gourous politiques du chef d’Ali Bongo Ondimba et de son directeur de cabinet.

C’est en étant interpellé par l’actualité qui domine le Gabon et qui laisse planer sur le front social, les rumeurs et l’incitation à la haine, que Paskhal Nkoulou à décidé avec toute la rage et une détermination féroce, de dénoncer certains mauvais comportement déroutants dont fait preuve, certains compatriotes qu’il qualifie d’ailleurs d’  » aigris ».

Au cours de cette conférence de presse, il n’a pas manqué de pointer du doigt sur le mutisme et le silence dont fait montre les alliés face à la campagne d’intox sur les réseaux sociaux que subissent Ali et son directeur de cabinet Brice Laccruche Alihanga.

« Le sens de la démocratie, de la république, et de l’engagement patriotique voudrait qu’ en ces moments d’inepties, nous possédons à un examen minutieux des faits » s’indigne-t-il.

De ce fait,il apparaît ainsi que la crise politique que traverse notre pays évolue suivant deux modèles diamétralement opposés. D’une part, nous avons un pôle républicain incarné par le président de la république ayant pour base le social entendu par le bien être des populations et le développement du pays, un pôle anti-républicain où règne en maître absolu la division, le mépris, l’intérêt, la dictature au détriment des valeurs républicaines.

« Les perfides sorciers », ces acteurs politiques dont l’objet est d’asservir le peuple gabonais en le remplissant de discours haineux et fatalistes n’est pas digne d’un état de droit », poursuit-il.

En ce qui concerne l’état de santé du président de la république, tous les gabonais savent que malgré sa convalescence juste après son AVC, il a toujours fait un effort d’être plus proche du peuple gabonais
Cependant, les véreux pour leur bakchich, instrumentalise des compatriote et des jeunes sans que ceux là, ne comprennent quoi que ce soit.

Dans ses propos, Paskhal Nkoulou lance solennel appel à l’encontre des opposants, de faire preuve d’honnêteté et de lucidité dans l’exercice de leurs activités politiques.

« En définit, il convient de noter une fois pour ses fantômes qui ne s’expriment que sur les réseaux sociaux et autres détracteurs de la république que le président Ali Bongo demeure et reste le seul maître sur le bateau Gabon. », s’exprime -t-il.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici