Justice

Lambaréné: un homme condamné à 4 ans de prison pour avoir incendié la maison de son épouse

• Comments: 20



Au cours d’une dispute de couple d’une intensité sans précédent à Makouké (Lambaréné), un sexagénaire incendie la maison de son épouse. Pour cet acte de barbarie, le mis en cause, Jean-François Boundoukou est traduit devant les tribunaux par sa désormais ex-compagne. En dépit de sa non reconnaissance des faits qui lui sont reprochés, la cour de justice le condamne à une peine de  4 ans de prison pour incendie volontaire.

Après 30 ans de vie commune avec son épouse Marceline Dibaka, Jean-François Boundoukou commet l’irréparable en incendiant le 11 octobre 2017, le domicile de sa conjointe. Par cet acte il ouvre la porte à une longue procédure judiciaire contre sa personne.

Selon les informations recueillies par notre confrère du quotidien «L’Union» sur cette affaire, l’acte est posé le jour même de leur dispute conjugale. Dans le feu de la dispute, la conjointe va solliciter l’intervention du chef de regroupement de leur localité. Mais  sur le chemin vers l’habitation de ce dernier, elle apprend que sa maison est en proie aux flammes.

Sans grande surprise, son compagnon apparaît comme le principal suspect de cet acte criminel. De nombreux témoignages vont davantage accabler le sexagénaire dans cette affaire. Sans tarder, Marceline Dibaka porte plainte en l’encontre du «piroman» à la gendarmerie de Makouké.

Entre les mains des autorités judiciaires, Jean-François Boundoukou nie sans vergogne les faits qui lui sont reprochés. Durant les différents interrogatoires, il reste fidèle à sa déclaration initiale. Toutefois, le procureur de la république n’étant pas doupe, le condamne pour incendie volontaire lors de sa comparution du 9 juin dernier.

Lors du procès, le ministère public demande une peine de 12 ans de réclusion criminelle après avoir établi la culpabilité du prévenu. Quant à la défense, elle a ,certes, plaidé coupable, mais va toutefois solliciter de «très larges circonstances atténuantes» pour Jean-François Boundoukou. Devant la cour, ce dernier demande pardon à sa victime.

La cour prononce publiquement au terme des échanges assez contradictoires entre les parties, une peine de 4 ans de prison pour Jean-François Boundoukou. Ainsi, il échappe de justesse à une peine plus sévère.


Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 86

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66
comments icon20 comments
20 notes
459 views

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *