Viré au terme du Conseil supérieur de la magistrature qui s’est tenu ce mardi 3 juillet 2018 à Libreville, le très controversé procureur de la République près le tribunal judiciaire de première instance de Libreville, Steeve Ndong, a cédé son fauteuil à Olivier Nzaou.

Réputé pour ses prises de positions jugées « partiales », l’ancien procureur de la république s’était illustré durant trois années en défenseur et avocat du Pouvoir de Libreville. Les opposants garderont de lui, l’image d’un « tyran » qui, durant son reigne, aurait tout fait sauf dire le droit. Entre interdictions de rassemblements et de sorties du territoire national, convocations à tout va, intimidations et émissions de  mandats  d’arrêts internationaux, le départ de celui qui avait transformé le tribunal judiciaire de première instance de Libreville en une « arme politique au profit d’Ali BONGO et son clan » sonne comme un soulagement pour les justiciables et la classe politique de l’opposition.

Précédemment substitut du procureur général près la Cour d’appel d’Oyem, le tout nouveau procureur de la république près le tribunal judiciaire de première instance de Libreville, Olivier Nzaou, quant à lui, reste très attendu après les piètres passages de Sidonie Ouwé et Steeve Ndong.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici