Monument de la paix, situé au rond point de la Démocratie.© I24GABON.

Comme chaque 21 septembre, la communauté internationale célèbre ce samedi la Journée internationale de la paix sous le thème « Action climat, action pour la paix ». A travers ce thème, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) pose l’urgence climatique pour une paix réelle dans le monde. Le Gabon, avec les méthodes qui sont les siennes, a saisi le message.

Dans son allocution de circonstance donnée à la veille de la célébration de la Journée internationale de la paix édition 2019, le secrétaire générale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres, tout en précisant que la paix n’est pas seulement l’absence de guerre, a situé le contexte de la Journée.

« Aujourd’hui, la paix fait face à un nouveau danger : l’urgence climatique, qui menace notre sécurité, nos moyens de subsistance, notre vie. C’est pourquoi cette année la Journée internationale de la paix sera placée sous le thème de l’action climatique ».

A travers ce thème, le système des Nation-Unies appelle à la prise de conscience généralisée, pour que chacun pose une action salvatrice à l’endroit de la planète pour une paix humaine réelle ; car, « élever les ambitions et prendre une action climatique est crucial pour vivre en paix et bâtir un monde de résilience et de prospérité pour tous », nous recommande le secrétaire général de l’ONU.

Le Gabon, l’un des leaders africains, voir mondiaux dans le domaine de la protection de l’environnement et de la sauvegarde de la paix, s’est investi avec les moyens qui sont les siens pour contribuer à cette Journée, qui recommande l’action climatique. De la mobilisation des associations impliquées dans la cause environnementale aux activités du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCOP), des actions ont été multiples : opération de nettoyage des déchets plastiques entre le carrefour Derrière la Prison et la plage du Lycée national Léon Mba et sensibilisation de la jeunesse de ce que la paix dépend de nos actes envers la nature.

« Les sensibilisations dans le domaine de la paix, nous avons eu des ateliers de renforcement des capacités sur la culture de la paix à l’endroit des organisations de jeunesse au Gabon », a indiqué le coordonnateur du PAYNCOP, Jerry Bibang Bi Ondo, en faisant le point des activités menées en prélude à la Journée de la paix. « Ce qu’il faut dire, c’est que la culture de la paix englobe plusieurs choses : c’est un ensemble d’attitudes, c’est un ensemble de valeurs, un ensemble de comportements que nous devons cultiver au quotidien, pour qu’on évite de tomber effectivement dans des conflits, dans des crises et dans des guerres », a-t-il ajouté.

Rappelons que l’Assemblée générale des Nations-Unies, dans sa résolution 52/282, en date du 07 septembre 2001, a décidé que la Journée internationale de la paix soit observée chaque 21 septembre dans le monde, dans l’optique de créer un monde pacifique et humainement digne.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici