Au cours d’une déclaration rendu public par le porte-parole du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Léandre Anoue Kiki, il ressort que d’importantes irrégularités ont été constatées lors des élections. Les militants de base qui devaient prendre part au vote, ont été empêchés de le faire par la rétention de leurs récépissés.

Les autorités du Parti démocratique gabonais, (PDG, au pouvoir) a annulé mercredi les élections des membres du bureau politique et des conseillers nationaux tenues samedi et dimanche derniers lors des conseils provinciaux de la Ngounié.

« Les élections organisées lors du conseil provincial de la Ngounié ont été caractérisées par des irrégularités flagrantes et surtout par la non prise en compte réelle de la base, devenue la colonne vertébrale de la bonne marche du PDG. Cette base n’a pas participé comme exigé par les très hautes instructions du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba aux choix des membres du bureau politique et du conseil national », a-t-il déclaré.

« Sans vouloir rentrer dans les détails, les élections du conseil provincial de la Ngounié seront reprises dans les normes comme la prise en compte réelle de la base. Cette base qui doit désormais participer aux choix des responsables et aux actions multiformes du PDG », a-t-il martelé.

La hiérarchie du PDG par le canal de son porte parole rappelle que les élections du conseil provincial de la Ngounié seront reprises à une date qui sera indiquée au bureau du conseil et communiquée aux militants de cette province qui sont conviés à prendre part aux dites élections.

Face aux irrégularités constatées dans l’organisation de ces votes, le secrétariat exécutif du PDG a décidé la suspension des secrétaires provinciaux de la Ngounié et de la Nyanga de leurs fonctions conformément à la réglementation du parti. Il leur est reproché « de ne pas avoir rempli efficacement et diligemment de leurs missions de sensibilisation et d’explication des instructions du secrétariat exécutif, ainsi que de soutien dans l’objectivité et la neutralité, auprès du bureau du conseil »

Par ailleurs,  les résolutions des conseils provinciaux feront l’objet des sujets qui seront débattus au congrès national de cette formation politique prévu du 9 au 10 décembre prochain. Ces assises sont placées sous le signe de la régénération et de la revitalisation.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici