Immatriculation des Gabonais Economiquement Faibles : la CNAMGS encore plus proche des populations

0
798

La politique d’accès aux soins de santé pour tous en République gabonaise vient de connaître une innovation avec le lancement de l’immatriculation mobile itinérante de proximité. Cette dernière rentre dans le cadre de la mise en oeuvre du vaste plan AiSSa22.

C’est au quartier Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville que Renaud Allogho Akoué, Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), a lancé une nouvelle opération d’immatriculation de masse, avec une solution mobile itinérante de proximité. Une opérante qui va s’étendre sur toute l’étendue du territoire national.

Séance d’immatriculation des populations du quartier Nzeng-Ayong

L’objectif de cette approche est de faciliter l’immatriculation des populations et permettre ainsi à « l’assemble de la population gabonaise d’accéder aux meilleurs soins de santé, à moindre coût ». Désormais, l’ACNAMGS se déplacera vers les Gabonais Economiquement Faibles (GEF) de l’arrière pays. Ce qui vient pallier le sempiternel problème du transport et autres obstacles qui ont souvent entravés leur immatriculation.

Conscient de l’importance capital que revêt l’amélioration du bien-être des Gabonais pour Ali Bongo Ondimba, le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale multiplie des initiatives pour améliorer l’accès aux soins de santé des populations, contribuer à l’amélioration de l’offre des soins et lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. 

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici