Le mardi 17 juillet 2018 dernier, les responsables du groupe pétrolier Pérenco ont lors de la rencontre avec le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, expliqué à ce dernier tout le bien-fondé de leur nouveau projet. La liquéfaction du gaz naturel au Gabon, qui s’inscrit selon Denis Chatelan, dans la politique de réduction de la pollution atmosphérique et de protection de l’environnement.

« En rencontrant le ministre des Hydrocarbures, il s’agissait pour nous de lui faire le point sur le potentiel de notre nouveau projet pour le développement d’une nouvelle ressource pour le Gabon. Le gaz liquéfié permettra de valoriser le gaz du Gabon. C’est une énergie propre avec des conséquences sur l’environnement moins importantes que d’autres sources d’hydrocarbures », a déclaré Denis Chatelan, le directeur Afrique de Pérenco mardi dernier après sont entretient avec le Ministre du pétrole et des Hydrocarbures.

En effet, selon la direction de cette société pétrolière, l’objectif de ce nouveau projet est d’offrir au Gabon, une nouvelle source d’énergie moins polluante. Qui permettra non seulement de participer à la protection de l’environnement mais aussi d’impacter l’économie nationale.

« Le gaz naturel liquéfié est devenu une alternative plus sûre à la stabilisation des recettes publiques des pays producteurs », a poursuivi Denis Chatelan.

Ce projet de transformation et de liquéfaction du gaz naturel est selon la direction de Pérenco, déjà mis en œuvre par plusieurs pays africains. Aujourd’hui, ils s’emploient à développer des infrastructures de liquéfaction susceptibles de jouer entre autres, un rôle majeur dans la lutte contre la pollution atmosphérique. Surtout en cette période où la question de la protection de l’environnement est devenue plus que jamais l’affaire de tous.

Daisy Ntongono

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici