Après avoir démissionné de son poste de porte-parole de la majorité présidentielle, le secrétaire exécutif du Bloc Démocratique Chrétien (BDC), Guy Christian Mavioga descend sur le terrain pour  expliquer les raisons pour lesquelles, les législatives devraient être reporté.

Guy Christian Mavioga  s’est entretenu ce 1 mars avec les populations du Pk7. Une rencontre durant laquelle, le secrétaire exécutif du Bloc Démocratique Chrétien (BDC), a discuté avec ses concitoyens sur la nécessité de revoir la période à laquelle doivent se dérouler les élections législatives prochaines. « A l’étape actuelle, organiser les élections législatives dans les délais prévus par la Cours constitutionnelle relève d’une gageure. C‘est à dire, d’un projet peu croyable et ressemblant à un pari hasardeux. A cet effet, nous suggérons une mise à plat du fichier électoral, en tenant compte des nouveaux sièges qui ont besoin  de savoir leur délimitation pour mieux affinés les enrôlements concernant lesdits sièges » a déclaré l’ex porte-parole de la majorité présidentielle. Guy Christian Mavioga.

En effet, selon le secrétaire exécutif du BDC, il ne sert à rien de se précipiter pour organiser des élections législatives qui pourrait engendrer la mauvaise organisation, qui  à son tour créera la contestation, le désordre et le chaos dans notre cher pays le Gabon. « Le Gabon n’a plus besoin des batailles inutiles, nous devons ensemble construire notre nation, car l’union fait la force. Nous devons avoir le courage de dire ici et maintenant que la paix n’a pas de prix. Si la paix à un prix, c’est lors au prix de nos vies. Nous interpellons pour cela, le comité de suivi et le gouvernement à tenir compte de l’esprit du dialogue d’Angondjé » a t-il indiqué.

Et parce que pour les élections avenir tous les participant n’ont pas nécessairement les mêmes moyens de leur politique, Guy Christian Mavioga a interpellé le chef de l’Etat, afin qu’il donne des moyens équitables à tous les candidats pour permettre à ces derniers d’obtenir une majorité crédible.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici