C’est un véritable traumatisme qu’a vécu Esdras Ndoutoume Assa, ancien Secrétaire Permanent du Bureau National de la Carte Rose-CEMAC (Institution spécialisée de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale CEMAC), chargée de la carte internationale d’assurance de responsabilité civile automobile. Le mercredi 14 août 2019, une dizaine d’agents de sécurité de la société privée DMT, trois agents de police, madame Céline Essoue agent à la Direction Nationale des Assurances et maître Nguema Meyo m’Owono, huissier de justice débarquent au siège sociale de la Carte Rose-CEMAC à Libreville et éconduisent manu militari son Secrétaire Permanent de son bureau, avec interdiction de prendre ses effets personnels. L’Huissier de justice déclare exécuter « une décision venant du Directeur Nationale des Assurances sous instructions du ministre de l’Economie ».

C’est en présence de ses collaborateurs impuissants que l’escadron envoyé par le ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales Roger Owono Mba et le Directeur National des Assurances Olivier Mebiame Assam que les clefs du bureau et son véhicule de service seront saisis à Esdras Ndoutoume Assa. Ce jour dans son bureau, l’ancien Secrétaire Permanent du Bureau National de la Carte Rose-CEMAC déclare avoir « environ une somme de 7 500 000 F CFA en espèce et près de 150 000 000 F CFA en chèque ». Près d’un mois après, l’infortuné qui n’a plus jamais eu accès à son ancien bureau ne sait toujours pas le sort qui a été réservé aussi bien à cette importante somme d’argent qu’aux différents chèques.  

Procès verbal de constat d’un Huissier de justice lors de l’éviction d’Esdras Ndoutoume Assa de son bureau

Les ennuis d’Esdras Ndoutoume Assa commencent lorsque Olivier Mebiame Assam, Directeur Nationale des Assurances décide de faire embaucher son petit frère Sidoine Endamane Assam au sein de l’Organe de Gestion de la Carte Rose-CEMAC. Le 13 mai 2019, une lettre de « promesse de contrat de travail à durée indéterminée » avec « essaie de trois (3) mois », en qualité de comptable est adressée à Sidoine Endamane Assam, après un entretien d’embauche le 10 mai 2019. Le 14 juin 2019, soit un mois plus tard, il reçoit une lettre d’embauche en qualité de Trésorier.

Promesse de contrat de travail à durée indéterminée adressée à Sidoine Endamane Assam, petit frère d’Olivier Mebiame Assam, Directeur National des Assurances
Lettre d’embauche de Sidoine Endamane Assam

Deux semaines plus tard, Esdras Ndoutoume Assa reçoit une lettre signée de Céline Essoue, agent à la Direction Nationale des Assurances et agissant en sa qualité de Présidente de l’Organe de Gestion de la Carte Rose-CEMAC. Dans la correspondance, il est demandé au Secrétaire Permanent d’informer le prestataire comptable Gabriel Eneme Mbira de la fin de sa collaboration avec la Carte Rose-CEMAC et ce, sans aucune autre forme d’explications. Sans nul doute pour faire de la place au petit frère nouvellement recruté.

Cessation de collaboration avec le prestataire comptable envoyée au Secrétaire Permanent de la Carte Rose-CEMAC

Une décision que le Secrétaire Permanent désapprouve. Il le fait savoir dans une correspondance datée du 08 juin 2019, adressée à la Présidente de l’Organe de Gestion. Dans son réquisitoire, il ne manque pas de préciser que la décision de recruter un comptable a été imposée au conseil de la Carte Rose-CEMAC par le Directeur Nationale des Assurances. Par ailleurs, Esdras Ndoutoume Assa précise que ce qui a été dissimulé aux membres du conseil est que « le Trésorier à recruter est le petit frère du Directeur National des Assurances », qui n’a « aucune formation en comptabilité » et « lors de la proposition de recrutement du Trésorier, aucun dossier n’a été proposé aux membres du conseil pour examen ».

Lettre de protestation contre le recrutement d’un comptable adressée à la Présidente de l’Organe de Gestion

Par ailleurs, dans une correspondance datée du 21 juin 2019, il prit soin d’édifier le ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarité nationales sur les multiples irrégularités et le vaste réseau de détournement des fonds de la Carte Rose-CEMAC mis en place par la Direction Nationale des Assurances. En 12 années, Céline Essoue a « frauduleusement perçu environ cent cinquante millions (150 000 000) de francs CFA » de la Carte Rose ; quand le montant global des sommes détournées par la Direction Nationale des Assurances « dépasse largement les deux milliards (2 000 000 000) de francs CFA ».

Correspondance adressée au ministre de l’Economie le 21 juin 2019

Contre toute attente, Esdras Ndoutoume Assa reçoit le 04 juillet 2019, une notification de licenciement signée à la fois d’Olivier Mebiame Assam en sa qualité de Directeur National des Assurances et Président de l’Organe de Décision de la Carte Rose et Céline Essoue en sa qualité d’agent à la Direction Nationale des Assurances et Présidente de l’Organe de Gestion de cette même Carte. Pourtant, selon les textes qui régissent cette Institution, ces derniers ne sont pas habilités à licencier un cadre du Bureau Nationale de la Carte Rose. Il est cependant reproché au Secrétaire Permanent des « actes d’insubordination, une conduite irrespectueuse et irrévérencieuse » à l’endroit de ses « supérieurs hiérarchiques immédiats notamment la Présidente de l’Organe de Gestion et le Président de l’Organe de Décision ». Ces derniers auraient certainement préféré qu’il ferme les yeux sur le recrutement du petit frère du Directeur National des Assurances et surtout qu’il continue de cautionner le détournement massif des fonds de l’Institution dont il avait la charge.

Notification de licenciement du Secrétaire Permanent du Bureau National de la Carte Rose-CEMAC

Informé de la situation, Dr Max-Williams Mourou, Représentant Résident au Gabon de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale a saisi le ministre Gabonais de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales, dans une lettre datée du 15 juillet 2019. En sa qualité de « garant des textes communautaires », le Représentant Résident de la CEMAC a attiré l’attention de Roger Owono Mba sur l’intérêt imminent « à ne faire appliquer que le statut type de la CEMAC afin de permettre à la Carte Rose de fonctionner de façon optimale, sans interférence aucune de la Direction Nationale des Assurances ». Par ailleurs, il a invité le ministre Gabonais « à écarter toute tentative de recrutement, ou de révocation des cadres du Bureau National de la Carte Rose-CEMAC par les fonctionnaires de la Direction Nationale des Assurances ». Non sans souligner que « la Carte Rose, Institution spécialisée de la CEMAC n’est en aucun cas un service de la Direction Nationale des Assurances ». Interpellation restée sans suite.

Correspondance du Représentant Résident de la CEMAC adressée au ministre de l’Economie Roger Owono Mba

Voyant ses droits bafoués et le statut général de la CEMAC foulé aux pieds, Esdras Ndoutoume Assa va de nouveau saisir le ministre de l’Economie, les Présidents des Organes de Gestion et de Décision de la Carte Rose à travers deux correspondances qui sont, elles aussi, restées sans suite.

Correspondance du Secrétaire Permanent adressée aux Présidents des Organes de Gestion et de Décision du Bureau National de la Carte Rose
Correspondance du Secrétaire Permanent adressée au ministre de l’Economie

Depuis cette sombre journée du mercredi 14 août, Esdras Ndoutoume Assa entend bien épuiser toutes les voies de recours afin de recouvrer la plénitude de ses droits et de sa fonction. 

Nous-y reviendrons.

Patrick Montalier

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici