Le mardi 2 juillet 2019, Jean Remy Yama, président de la centrale syndicale Dynamique Unitaire, annonçait au cours d’une conférence de presse qu’ « Ali Bongo Ondimba est mort, il n’existe plus.» Une déclaration qui a suscitée moult réactions parmi les populations et proches du chef de l’État gabonais.

Du côté du palais Présidentiel, la réaction ne s’est pas faite attendre. Cette fois, Ike Ngouoni, patron de la communication présidentielle a choisi, non pas de faire une déclaration, mais de communiquer sur l’agenda du numéro un Gabonais, qui a reçu dans la journée du jeudi 4 juillet, Franck Nguema et Lee White, respectivement ministre en charge des Sports et ministre en charge des Forêts.

Franck Nguema, ministre des Sports reçu en audience par le chef de l’État gabonais
Le ministre des Forêts, Lee White reçu par Ali Bongo au palais Présidentiel

La communication présidentielle qui a, sans doute, tenue à clouer le bec à Jean Rémy Yama a par la suite choisi de rendre publique les images d’un Ali Bongo, visiblement en meilleure capacité physique, sur l’esplanade du palais Présidentiel en compagnie de Brice Laccruche Alihanga, son directeur de cabinet, Jean Yves Teale, secrétaire général de la Présidence de la République et Franck Nguema, sous l’œil bienveillant de Ike Ngouoni.

Cette sortie d’Ali Bongo n’est pas fortuite. A travers cette opération de communication minutieusement organisée, Ike Ngouoni déboute les allégations du leader de la Dynamique Unitaire. Ce qui tait, une bonne fois pour toutes, les rumeurs persistantes sur la disparition présumée du chef de l’État gabonais.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici