Les trois soldats d’Ali Bongo vont continuer de marquer et rythmer la vie politique et l’administration gabonaise. Brice Laccruche Alihanga, Ike Ngouoni et Patrichi Tanasa, trois maillons essentiels du dispositif d’Ali Bongo viennent d’être redéployés.

« C’est le stratège qui connaît la stratégie », dit le dicton. Le chef de l’État gabonais vient d’en faire la démonstration à la suite des remaniements qu’il vient d’opérer au sein du gouvernement, la haute administration et son cabinet.

Véritable crack, Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet et fidèle des fidèles du Président de la République est promu ministre en charge du Suivi de la Stratégie des Investissements Humains et des Objectifs de Développement Durable. Nouvellement créé, nulle ne doute qu’il saura donner du contenu et de la valeur à ce département. Manager réputé et féru de travail, il aura, entre autre, la lourde charge de coordonner les politiques de formation, d’employabilité, d’insertion, de réinsertion sociale et professionnelle des Gabonais.

Brillant communicant, Ike Ngouoni reste dans ce qu’il sait faire le mieux. Précédemment Conseiller spécial du chef de l’État, il est propulsé au sommet de la hiérarchie des Conseillers d’Ali Bongo en qualité de Conseiller politique. Il reste également patron de la communication présidentielle et porte-parole de la Présidence. Lire aussi >>> Gabon: Ike Ngouoni promu Conseiller politique d’Ali Bongo et reste patron de la communication présidentielle

Fin politicien, l’ancien Administrateur-directeur général de Gabon Oil Company (GOC) Patrichi Tanasa conseillera désormais Ali Bongo sur les questions politiques en qualité de Conseiller politique. Un exercice auquel il se pliait déjà depuis bientôt deux ans, cumulativement avec ses anciennes fonctions.

Ali Bongo connaît mieux que quiconque les aptitudes de chacun de ses soldats. Ce jeu de chaise musicale, loin d’être une descente aux enfers pour certains, est assurément une façon pour le chef de l’État d’affûter ses armes à l’horizon 2023, en positionnant les hommes qu’il faut à la place qu’il faut, avec des missions clairement assignées.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici