Dans une communiqué parvenu à la rédaction de i24gabon, le courant politique de l’UPG a justifié sa requête du fait de l’incapacité du Gouvernement Julien Nkoghe Bekale à traduire en actes les orientations d’Ali Bongo; notamment ses annonces au profit des Gabonais économiquement faibles (GEF), faites lors de sa déclaration du 3 avril 2020.

« Les Mamboundouistes constatent pour le déplorer par la suite, que de nombreux  manquements  sont observés par les Gabonais dans la gestion et la distribution des bons d’achat d’une part, de  la prise  en charge des loyers, du transport gratuit des usagers et des kits alimentaires. », précise le communiqué.

« Compte tenu de la difficulté et de la faiblesse qu’éprouvent le Gouvernement à traduire en acte factuel les orientations politiques du Chef de l’Etat, au bénéfice du plus grand nombre, au nom de l’union sacrée pour la République, les Mamboundouistes invitent au plus haut point le Président de la République à user de ses pouvoirs régaliens, conformément à l’article 15 de la Constitution pour mettre un terme aux fonctions de l’actuelle équipe gouvernementale dont le peuple Gabonais souhaite la démission », poursuit le communiqué.

Annoncée en grande pompe, l’opération de distribution de bons d’achats et kits alimentaires piétine. La population en détresse s’impatiente et exprime son ras-le-bol par des mouvements d’humeur dans certains quartiers du grand Libreville.

« Face à cette situation déplorable qui cause d’énormes désagréments dans de nombreux foyers, les Mamboundouistes attirent l’attention particulière du Gouvernement sur les risques que cette situation pourrait engendrer dans les villes confinées, d’autant plus qu’un climat délétère est perceptible dans les quartiers périphériques », peut-on lire.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici