A la veille du Conseil des ministres de ce mercredi 02 octobre, le président, Ali Bongo Ondimba, a reçu tour à tour le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la justice, garde des sceaux, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou et celui de l’Economie, des finances et des solidarités nationales, Roger Owono Mba. Au menu des échanges, les dégâts causés par des pluies diluviennes la semaine écoulée, à Libreville, la capitale gabonaise, et à l’intérieur du pays.

Préoccupé par les problèmes des Gabonais, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu à tour de rôle dans son cabinet de travail les ministres Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, ministre de l’Intérieur, de la justice, garde des sceaux, et Roger Owono Mba, ministre de l’Economie, des finances et des solidarités nationales, à la veille des travaux du Conseil des ministres de ce mercredi 02 octobre. Il s’est agi pour le président et ses hôtes de faire le point sur les sinistres occasionnés par des pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine dernière sur Libreville et l’intérieur du pays.

« Il était donc question de faire un point au chef de l’Etat de tous ces sinistres ; et le chef de l’Etat a pris un certain nombre de mesures urgentes pour remédier à cette situation », a indiqué le ministre Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, à l’issue de l’entretien. Il s’agit, entre autres mesures, d’après le ministre, de la mise en place d’un « fonds d’urgence de secours, pour pouvoir répondre à toutes ces préoccupations ».

A la deuxième heure, le président Ali Bongo a échangé avec le ministre de l’Economie, des finances et des solidarités sociales, qui s’est fait accompagner par son ministre délégué et les responsables des structures sociales sous tutelle. Face au chef de l’Etat, ces derniers ont eu à décliner leur feuille de route concernant le volet social, avant de recevoir de ce dernier des instructions fermes.

« Le volet social est un volet auquel le chef de l’Etat tient énormément. Donc, il a souhaité que l’on fasse le point sur cet aspect pour voir un tout petit peu la situation actuelle de ses structures [structures sociales, Ndlr], les besoins de ces structures, leur fonctionnement et envisager les plans d’actions pour permettre d’optimiser leurs opérations quotidiennes », a fait savoir le ministre Roger Owono Mba.

Ainsi, rendre opérationnel et efficace le volet social sur instruction du chef de l’Etat est donc plus qu’une urgence pour le ministre et les responsables des unités sociales.

François Adzui Nguere

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici