Ali Bongo va conduire du du 4 au 10 novembre à Sharm El Sheikh, en Egypte une délégation d’entrepreneurs devant prendre part de cet événement international qui rassemblera au moins 3000 invités. Quel entrepreneur est t-il vraiment ? Pour ce fait, la rédaction d’i24gabon s’est rapprochée d’un ancien dignitaire du Gabon proche de la famille présidentielle.

Si Ali Bongo Ondimba ne cesse de répéter qu’il n’a jamais eu à compter sur personne pour faire fortune, sa filiation trahit la réalité de ses privilèges. Issu d’une famille riche pour avoir abusé des richesses du Gabon car, Omar Bongo Ondimba au pouvoir depuis près de 40 ans avant sa mort, Ali Bongo a pu compter sur la fortune de son père pour bien démarrer ses activités.

Le business model de l’entreprise familiale des Bongo (conserver à tout prix le fauteuil présidentiel) est ainsi fait que la majeure partie des activités sont consacrées à donner une connotation positive au nom « Bongo » pour en faire une marque à part entière. Pour cet ancien collaborateur d’Omar Bongo Ondimba que nous avons rencontré, le point fort d’Ali Bongo en tant que chef d’entreprise aurait été justement cette capacité à pouvoir vendre sa marque en franchises. Mais d’après lui et son regard sur ce qu’en disent les médias de la presse privée gabonaise, il n’est pas aussi doué et audacieux qu’il le prétend : « Il investit très peu de son propre argent personnel dans les affaires. Je ne pense pas que ce soit un grand entrepreneur car il ne prend pas de risques. Des milliardaires comme Bill Gates ou Mark Zuckerberg ont par exemple utilisé leur fortune et ont enrichi beaucoup d’autres personnes aux Etats – Unis et le monde entier en est temoin. Mais Ali Bongo n’a enrichi personne d’autre que la famille Bongo et sa colonie d’amis. Il n’a pas confiance au Gabonais à part sa famille et ses amis. »

Accessible aux jeunes du monde entier âgés de plus de 18 ans et désireux de faire la différence, ce colloque permettra aux participants de discuter avec les meilleurs décideurs politiques. Ainsi, cette rencontre passera en revue : l’expérience internationale, la présentation des expériences des jeunes inventeurs en matière d’entrepreneuriat, l’impact des technologies sur les jeunes, le rôle des femmes dans les cercles de prise de décision pour atteindre les objectifs du développement durable.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici