Politique

Fête des mères : Brice Paillat et son épouse offrent des cadeaux aux veuves et aux jeunes filles-mères de Lastoursville


Longtemps empêché par les contraintes calendaires liées à sa fonction de ministre des transports, Brice Constant Paillat, a tout de même pu se rendre à Lastoursville, le samedi 12 juin dernier, en compagnie de son épouse, Carine Paillat, pour se rattraper de son absence à l’occasion de la célébration de la fête des mères (30 mai 2021). Ainsi, son épouse et lui ont offert des cadeaux aux veuves et aux jeunes filles-mères à l’occasion de ladite célébration en différé. Le fils de Lastoursville a profité de l’occasion pour délivrer deux messages essentiels aux bénéficiaires, l’un de la part de la première dame du Gabon et l’autre de la part du chef de l’État gabonais.

Le ministre des transports, Brice Paillat, a d’abord tenu à livrer les raisons qui l’ont tenu loin de Lastoursville durant trois mois, notamment les contraintes calendaires relatives à sa fonction de ministre. Celles-ci, d’après lui, sont à l’origine du non-respect de la date de la célébration de la fête des mères (30 mai 2021) avec les femmes de Mulundu.

Quoiqu’en  différé, Brice Paillat a voulu à tout prix communier avec les siennes dans le cadre de la fête des mères. Ainsi, va-t-il déclarer, « Au moment de la fête des mères, je n’avais pas pu, comme je l’avais prévu d’être des leurs. J’ai pensé qu’il était important de venir communier avec elles en m’appuyant sur les veuves et les jeunes filles-mères.»

Aussi, a-t-il expliqué les deux raisons essentielles qui ont motivé son choix porté sur les veuves et les jeunes filles-mères pour la remise des cadeaux. Ces raisons sont attachées à deux messages, l’un de Sylvia Bongo Ondimba et l’autre d’Ali Bongo Ondimba.

D’après le natif de Mulundu, son choix s’est porté sur les veuves, d’une part, afin de signifier aux concernées le combat que mène la première dame pour elles. Tel était le premier message qu’il a délivré en ces mots : « Pourquoi les veuves ? Pour véhiculer le message de la première dame, madame Sylvia Bongo Ondimba, qui n’a de cesse lutter non seulement pour la promotion de la femme en général, mais également pour la protection de la veuve et de l’orphelin.» , a déclaré Brice Paillat aux micros de la presse nationale.

Par ailleurs, ce message à l’égard des veuves lastoursvilloises a été accompagné d’un présent comme il l’a signifié en disant :« Je suis venu leur délivrer ce message-là, naturellement en leur apportant un geste symbolique lié donc à la célébration de la fête des mères.» , a confié le donateur.

Le deuxième message du ministre toujours en lien avec ladite célébration, était destiné aux jeunes filles-mères. Dans cette optique, dit-il, «Et là, c’est le message du chef de l’État qui nous invite à la solidarité, qui nous invite au partage et le petit geste est aussi symbolique, que mon épouse et moi avons fait à l’endroit des 250 nouveau-nés de la commune de Lastoursville, rentrait dans la droite ligne de cette vision du chef de l’État.» , nous a-t-il confié.

La sensibilisation de ces veuves et jeunes filles-mères a également fait l’objet de cette cérémonie de remise de cadeaux et enveloppes de soutien. D’après, Brice Paillat, les veuves se devaient de savoir que la première dame a fait de la protection des femmes un combat «personnel».

Désormais, la spoliation et toutes les autres privations de leurs droits ne resteront plus sans conséquence pour leurs auteurs. Les responsables de ces délits encourent des peines de prison, conformément aux nouvelles donnes pénales.

En outre, à l’endroit des jeunes filles-mères ainsi que toutes les autres femmes de Lastoursville, elles doivent savoir que le combat de la première dame pour leur cause porte des fruits. De nombreux changements sont observés dans ce sens, comme il l’a témoigné :« Nos lois ne font que changer. Le code civil change, le code pénal change pour intégrer tous les changements, tous les aménagements qui sont initiés pour protéger la femme.», a-t-il fait observer.


Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 86

Warning: json_decode() expects parameter 1 to be string, object given in /homepages/45/d841531003/htdocs/clickandbuilds/i24gabon/wp-content/plugins/posts-social-shares-count/classes/share.count.php on line 66
comments icon0 comments
0 notes
240 views

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *