Ali Bongo à la tribune d’honneur, lors de la célébration du 17 août 2017. Source l'Union/ Sonapresse

Des doutes planent sur sa capacité à assumer les charges liées à sa fonction de président de la République depuis son retour au Gabon, après son «malaise» le 24 octobre à Riyad, . Malgré ses audiences au palais présidentiel, plusieurs Gabonais doutent de plus en plus sur ces aptitudes et appellent à la vacance du pouvoir.

Sa capacité à lancer les festivités du 17 août le vendredi 16 août 2019, et surtout à respecter le rituel, devrait permettre à plus d’un de supprimer quelques zones d’ombre et à se faire une autre idée sur sa capacité à gouverner. Ali Bongo devrait pour ainsi dire, se tenir debout pour recevoir les honneurs militaires, déposer la gerbe de fleurs et se recueillir, puis saluer les membres de la famille de Léon Mba. Soit 35 minutes.

Dans le calendrier indiquant les festivités de cette fête nationale, l’heure prévue pour accueillir Ali Bongo Ondimba à la place de l’indépendance de Libreville est 10 heures précises. Soit, 05 minutes plus tard après l’arrivée de la première dame Sylvia Bongo Ondimba.

Selon le programme officiel de cette commémoration de l’indépendance du Gabon, Ali Bongo prendra également part à la grande parade militaire du 17 août au Boulevard de l’indépendance, en tant que chef suprême des armées. En 2018 son départ du Boulevard de l’indépendance était prévu pour 12h10, contrairement à ce 17 août 2019, Ali Bongo est censé se retirer à 11h20.
Pour taire de nombreuses critiques, le président de la République gabonais devrait exalter le rassemblement lors de cette fête nationale.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici