I24Gabon - M. Tsanga à Droite

Le Syndicat des acteurs du transport terrestre (SY. A. TRAT) exige la démission pure et simple de leur ministre de tutelle, Estelle Ondo. Cela, au vu de son bilan qui serait catastrophique à la tête dudit ministère.

« Pour tout le respect que nous avons pour elle, nous disons qu’elle a déjà montré ses limites. Nous lui conseillons pour cela de démissionner d’elle-même, et ainsi de sortir par la grande porte pendant qu’il est encore temps. Car, cette dame pour qui on avait du respect n’est finalement que le produit de la corruption politique. Nous disons qu’elle n’a aucune étoffe qui lui permette d’être décidément à la tête d’un ministère aussi stratégique que celui du transport, c’est une incompétente notoire », dixit le président du SY. A. TRAT, Rodrigue Tsanga.

En effet, selon les leaders et les militants de ce syndicat, les activités favorites et quotidiennes de leur ministre, depuis son arrivée, se résument à faire du tourisme dans le pays à bord des bus climatisés SOGATRA, et de nommer à tour de bras ses parents.

« Pourtant, on sait que tous ces ministres ont été proprement humiliés par le Président lors du séminaire gouvernemental du Cap. Ce dernier leur avait demandé d’arrêter avec ce type de comportements, mais il faut croire que son discours était tombé dans des oreilles de sourds. Madame Estelle Ondo fait exclusivement dans le tourisme. Elle passe tout son temps à faire le buzz dans les réseaux sociaux pendant que la Sogatra se meurt», explique un leader syndical.

Les syndicalistes ajoutent que dame Estelle Ondo, non satisfaite de participer implicitement à la dislocation de leur entreprise, s’emploie également à ruiner la Société Gabonaise de Transport, en complicité avec un Comité de gestion provisoire.

« Comment expliquer qu’une entreprise qui agonise comme la Sogatra, avec un comité provisoire mis d’ailleurs en place de manière informelle le 9 novembre dernier, pour veiller au bon fonctionnement de la structure, en l’absence d’un Directeur Général, ne fait que dans l’emporte-pièce. Ce comité, avec l’ingérence de madame Estelle Ondo, procède ainsi régulièrement à des détournements de fonds énormes et à des décaissements injustifiés. Une situation que nous ne pouvons plus tolérer », a déclaré le président du SY. A. TRAT.

Parce que la plupart des ministres qui passent par ce ministère stratégique ne semblerait faire que dans la complaisance, au lieu de trouver des solutions aux problèmes qui minent ce secteur, notamment celui de la sécurité routière, les syndicalistes pensent qu’il est nécessaire pour les autorités de trancher dans le vif afin de montrer l’exemple.

« Selon nous, il serait de bon ton de renvoyer tous les ministres qui sont concernés par le problème des accidents routiers. Et ce sera le seul exemple pour tous ceux qui viendront prochainement dans ce ministère. En ce qui concerne Mme Estelle Ondo, pour nous, elle n’est plus considérée comme le ministre du transport. D’ailleurs, elle n’a jamais daigné nous recevoir, mais qu’à cela ne tienne, nous n’avons plus besoin d’elle puisque, pour nous, elle a déjà échoué », indique un leader dudit mouvement syndical.

« Solennellement, au nom des membres du Synatrat, du Symtac, et de tous les partenaires, nous décrétons le décès administratif de Mme Estelle Ondo. Elle doit dégager. Car, ce sont les Hommes qui font l’administration, ce sont les Hommes qui font le travail. Si les Hommes sont défaillants, l’administration sera défaillante comme le ministère du transport l’est aujourd’hui », a conclu Rodrigue Tsanga.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici