En prévision à la rentrée académique 2018-2019, et compte tenu des 17 000 nouveaux bacheliers qui viennent de faire leur entrée dans le monde estudiantin, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, Ministre de l’Enseignement Supérieur, a reçu ce vendredi 3 Août 2018 à son cabinet les responsables de l’Agence Nationale des Bourses et Stages du Gabon (ANBG).

Au sortir de l’audience, le ministre en charge de l’enseignement supérieur, a affirmé tout mettre en œuvre pour que la rentrée prochaine se fasse dans des meilleures conditions.  «Je suis en mesure de vous dire que nous mettons tout en œuvre pour que cette rentrée académique se passe au mieux sur toute l’étendue du territoire gabonais. Nous allons nous assurer que tous les acteurs puissent travailler sur les mêmes hypothèses (…). De sorte que nous soyons tous sûre que nous avons travaillé au maximum de nos possibilités», a-t-il expliqué.

Alors que des nouveaux bacheliers viennent de faire leur entrée au supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou a indiqué que: «Les 17 000 nouveaux bacheliers qui viennent d’intégrer le monde estudiantin ont beaucoup d’attentes, dont prioritairement la question de la bourse qui participe à plusieurs composantes dans sa vie. Entre autres, les frais d’écolage, pourvoir à la vie et aux soins de l’étudiant durant son parcours (…) Vous comprenez qu’il est bon pour nous de nous préoccuper du fait que ceux qui arrivent puissent trouver des réponses à ces aspects-là. Et pour nous, cette agence des bourses parait être le référent utile à la compréhension de ces questions».

S’agissant des nouveaux critères d’attribution de bourses aux nouveaux bacheliers, le Ministre de l’Enseignement Supérieur s’est voulu rassurant: «Cette séance de travail va être suivie par des travaux en commission pour revisiter ces critères d’attribution de bourses et voir le modèle vers lequel nous allons nous orienter».  

Daisy Ntongono

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici