Séances de travail avec les différents représentants du gouvernement gabonais. © I24GABON 2019

A l’initiative du premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, une séance de travail consacrée au secteur de l’éducation et de l’Enseignement supérieur a eu lieu à la Primature, ce mercredi 11 septembre 2019, à Libreville . Différents membre du gouvernement ont pris part à cette séance de travaille. Notamment le ministres de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, celui de l’Education nationale, Michel Menga M’Essone, la ministre de la Fonction publique et de la Formation Professionnelle, Madeleine Berre, ainsi que celui en charge des Aménagements fonciers, Ernest Mpouho Epigat.

La présence des ministres de l’Education nationale et celui de l’Enseignement supérieur était axée sur la mise au point de plusieurs dossiers importants, notamment la situation des enseignants en pré-salaire, la question de l’insécurité en milieu scolaire et le dossier relatif aux structures d’accueil.

Pour le premier point cité, Michel Menga M’Essone a fait savoir que la situation des enseignants en pré-salaire va se régler dans un bref délai : « Nous-nous sommes attelés à régler ce problème pour que ces collaborateurs puissent avoir leurs soldes dans leur intégralité ». Ce qui revient à dire que, les enseignants concernés par cette situation entreront bientôt en possession de leurs droits.

La problématique des infrastructures en milieu scolaire a également fait l’objet d’échanges entre les deux personnalités. Le ministre de l’Education nationale a ainsi affirmé que son département a engagé des projets destinés à augmenter les capacités d’accueil des lycées et collèges, non sans indiquer que son ministère s’organise pour que l’insécurité autour et à l’intérieur des établissements scolaires restent un lointain souvenir. « Nous allons nous atteler à ces préoccupations posées par le Chef du gouvernement afin que l’année scolaire qui commence se passe dans des bonnes conditions », précise -t-il.

Dans le même temps, le chef de département de l’Enseignement supérieur a déclaré espéré un déroulement apaisé de l’année académique. Moukagni Iwangou a confirmé la construction prochaine de cinq amphithéâtres dans trois bassins académiques à l’Université Omar Bongo (UOB), à l’Université des Sciences de la Santé (USS) et à l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM). A ces travaux s’ajouteront la réalisation et la réhabilitation de plusieurs locaux des différentes universités.

Afin d’éviter une nouvelle perturbation des cours suite aux suspensions des bourses décidées par l’Agence Nationale de Bourses du Gabon (ANBG), Moukagni Iwangou a donné les raisons de cette décision.

La bourse est octroyée sur une période d’une année. Et lorsque l’année académique chevauche plusieurs années civiles, il se pose alors quelques «difficultés», a affirmé Moukagni Iwangou : « Nous résolvons cette difficulté avec objectivité, car l’environnement économique est difficile et les prévisions budgétaires en souffrent », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici