Photo Faustin Boukoubi, président de l'Assemblée nationale du Gabon. Image d'archive, utilisée juste à titre d'illustration. © I24GABON

Dans le cadre de sa diplomatie parlementaire, le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, a reçu ce vendredi 13 septembre 2019, à son cabinet, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Liban près la République gabonaise, S.E. Aline Younes. La rencontre a essentiellement porté sur la création future d’un groupe d’amitié parlementaire.

Après son entretien du 12 septembre dernier avec l’ambassadeur de la République fédérale de Russie, S.E. Dimitri Kourakov ambassadeur de Russie, le président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi, a accordé le lendemain une audience à S.E. Aline Younes, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Liban près la République gabonaise. Le tête-à-tête entre les deux personnalités a surtout consisté à réfléchir sur la création, dans les meilleurs délais, d’un groupe d’amitié parlementaire libano-gabonais.

Au cours de l’entretien, Aline Younes, qui était porteur d’un message du président de l’Assemblée nationale du Liban, n’a pas manqué de transmettre officiellement au président Boukoubi l’invitation de son homologue libanais pour effectuer une visite au Liban, dans le but d’approfondir leur coopération parlementaire.

« De notre part au Liban, on est maintenant en train de mettre en place un groupe d’amitié parlementaire ; et ça sera, bien sûr, mis en place pour l’arriver de monsieur le président [Faustin Boukoubi, Ndlr]. Et je crois aussi que l’Assemblée du Gabon est en train mettre en place un groupe d’amitié parlementaire. Alors, ça sera, bien sûr, sur le plan du renforcement de nos relations », a annoncé la diplomate libanaise.

Bien que favorable au renforcement de leurs relations diplomatiques vielles de 28 ans déjà, c’est-à-dire depuis 1991, le Gabon et le Liban, à travers le futur groupe d’amitié, comptent rapprocher davantage leurs peuples respectifs, au sens de leurs représentations parlementaires, pour un meilleur partage d’expériences.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici