Pour permettre un meilleur déroulé de la deuxième phase de la révision des listes électorales, le ministre en charge de l’Intérieur, a au cours de la conférence de presse tenue ce mardi 7 août 2018, décliné les principaux concernés par cette opération qui a débuté le mercredi 8 août 2018. 

Après une première phase qui a enrôlé près de 86 000 Gabonais, dont 57 000 ont été validés, le ministre en charge de l’Intérieur a tenu à faire le point ce mardi  quant aux gabonais concernés par cette deuxième révision. Selon Lambert Noël Matha, cette seconde révision qui durera trois jours, soit du 8 au 10 août 2018, ne concerne que quatre catégories de citoyens.

i24gabon soutient la lutte contre la violence et la consommation de substances illicites en milieu scolaire

« La Première catégorie, ce sont des gabonais régulièrement inscrits mais dont les noms n’apparaissent pas sur les listes électorales qui sont disponibles depuis deux jours déjà. Ceux-ci seront reçus sur présentation d’une carte d’inscrit. Dans cette catégorie il faut y adjoindre ceux dont les données ont été mal inscrites, à savoir date de naissance ou le nom. La deuxième catégorie, ce sont les citoyens ayant fait l’objet d’une mutation ou d’une mise à la retraite. Ils seront reçus uniquement sur présentation des actes qui attestent de leurs mutations ou de leurs mises à la retraite. Et sont concernés également, les enfants en âges de voter, et ceux-là qui ont fait l’objet de mutations ou de mises à la retraite. La troisième catégorie, ce sont ceux dont l’inscription auraient été ordonnées. Enfin, la quatrième catégorie et la plus importante, ce sont des jeunes et des citoyens qui ont eu 18 ans entre le 30 juin 2018 à 00 heure à ce jour et ceux qui fêteront leur 18ème  anniversaire d’ici quelques jours jusqu’au 10 août à 18 heures. Autrement dit, ne rentre dans cette tranche que ceux qui auront célébré leur anniversaire le 30 juin 2018 à 00 heure à ce jour et de ce jour jusqu’au 10 août 2018 à 18 heures ».

Le ministre a aussi indiqué que ceux qui n’entrent pas dans cette tranche d’âge ne sont pas concernés et ne seront pas enrôlés. La seule exception sera faite à ceux-là, qui ont été privés de leurs droits civiques et politiques et qui  ont effectué un recours.

«Cette deuxième phase de révision va donc durer trois jours et à l’issue de ces trois jours, les données seront rapatriées ici à Libreville entre le 11 et le 13 août. Ceux-ci seront traités et la liste électorale édité sera transmise au président du Centre Gabonais des Elections (CGE), au plus tard le 26 août 2018. Donc suffisamment à temps pour les différents scrutins qui doivent prochainement se tenir dans notre pays» a t-il conclu.

Daisy Ntongono

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici