Après une séance  d’expression publique du président de la République,  le Premier ministre a présidé la cérémonie de signature d’une convention entre GIE et le gouvernement.

La signature d’apurement de la dette intérieure est matérialisée par une convention de règlement définitif, initiative du président de la République, annoncée au préalable par Ali Bongo Ondimba lui-même il y a quelques jours. Le 13 février 2018,  Emmanuel Issoze Ngonde, Premier ministre a procédé à la matérialisation de cette motivation de l’Etat d’épurer sa dette en signant avec le GIE une convention pour le paiement des fonds en perspectives.

«Le Club de Libreville a signé avec le gouvernement, le 13 février à Libreville, un accord prévoyant la validation et l’apurement des créances de ses membres en deux phases», a déclaré Alain Ba Oumar, le président du patronat gabonais. «La CPG qui demande depuis un an la mise en place d’un Club de Libreville pour apurer la dette intérieure due à ses adhérents est naturellement heureuse et salue l’action du chef de l’Etat qui par cette décision matérialise son engagement constant sur ce dossier», a-t-il affirmé.

Le patronat ne peut qu’être satisfait selon la CPG, de l’accord auxquel les deux parties sont parvenues. Ce qui, à n’en point douter, va permettre de relancer les activités des PME ainsi que la consommation.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici