Image @Jerecuperemonex.com

La première personne est abordée par notre reporter non loin de l’entrée du Collège Ntchoreré à Libreville, au quartier dit de l’ancienne Sobraga. Jean Pierre est un fonctionnaire. S’il avoue aimer sa femme, il reconnaît avoir été infidèle. Il s’est confié: 

« Le fait d’avoir trompé ma femme n’est pas un acte dont je suis particulièrement fier. Mais j’ai été confronté à la routine et à la monotonie dans l’intimité de mon couple. Il m’arrivait de nourrir ma curiosité lorsqu’au cours de nos discussions entre amis, certains vantaient la qualité de leurs ébats avec des femmes plutôt décomplexées. J’ai envie de vous dire que les paroles de mes amis qui s’adonnaient à des expériences intimes nouvelles me tentaient. Evidemment que j’ai d’abord essayé de les proposer à ma femme. Mais, tellement coincée et attachée à une certaine culture religieuse, elle refusait tout. Cela me frustrait et, par conséquent, j’ai franchi le pas. Dehors, mon amante a satisfait mes désirs. J’en suis devenu accroc et je ne me plaignais plus chez moi. Ce qui a créé des soupçons auprès de ma femme qui a fini par me pister et découvrir mon adultère. Malgré cela, elle n’a pas changé. Elle m’a menacé sur la demande le divorce au cas où je retournais voir ailleurs. Je suis confus. Si au moins elle cédait un peu en satisfaisant mes désirs. Hélas ! Voici comment j’ai été infidèle. »

Stéphanie N., quant à elle, est infirmière et traverse un cas particulier. Elle déclare:

« Souvent, nous jugeons trop vite les gens. Mon cas est particulier. Et je ne sais même pas si c’est de l’infidélité puisque mon mari est en fait malade. Au début, nous avions des disputes car notre intimité était insatisfaite. Il avait appris de son médecin qu’il vivait désormais une situation d’impuissance sexuelle. Information qu’il va me cacher pendant plus d’un an. Pendant tout ce temps, je ne me sentais plus désirée par mon homme. J’ai commencé à me faire des films négatifs. A douter de moi. Il ne rentrait que pour dormir et parfois dans un état d’ivresse avancé. Sans faire attention à moi. Je me disais qu’il avait trouvé un second bureau comme on dit, que je ne lui étais plus indispensable. Toutes mes tentatives pour faire revivre notre intimité étaient vouées à l’échec. Je me faisais belle. J’achetais de nouveaux vêtements. J’investissais encore plus pour ma toilette. Mais rien. Découragée alors que je ne prêtais pas attention aux sirènes des autres hommes qui me désiraient, j’ai cédé à la tentation car je suis une femme qui a besoin d’être considérée. De se sentir aimée et désirée. Le comble étant que mon mari a découvert mon infidélité sans que cela ne le choque particulièrement. Puis, un soir, il m’a tout avoué sur sa maladie. J’étais brisée et noyée de regrets. Il a dit ne pas m’en vouloir car, de toute façon, il était depuis un an incapable de me satisfaire. Voici pour la petite histoire. Mais nous sommes toujours ensemble. Je préfère m’arrêter là. »

Comme quoi, certaines apparences peuvent être trompeuses. Et certains jugements trop hâtifs. Cependant, l’infidélité détruit de nombreux couples. Quand elle cache parfois des incompréhensions dans l’intimité du couple.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici