Alors qu’au Gabon et dans le reste du monde les défis sont relevés dans des cadres confortables avec eau courante, Mathias Otounga a plutôt choisi d’accéder à la recommandation de l’OMS en s’intéressant aux populations vivant sans eau de la Société d’Énergie et d’Eaux du Gabon (SEEG).

Plus qu’un simple défi relevé, le ministre de la Décentralisation envoie un message fort : tout Gabonais a droit à la vie et doit faire face à la propagation de la pandémie, qu’il soit riche ou pauvre.

La vidéo devenue très rapidement virale a suscité une véritable émulation. Depuis, des vidéos de Gabonais relevant le défi à la rivière, à côté d’un puits d’eau ou dans un récipient se sont multipliées sur les réseaux sociaux.

Un regain d’espoir pour la grande partie de la population  régulièrement laissée-pour-compte. Plus qu’un simple défi relevé, le ministre de la Décentralisation envoie un message fort : tout Gabonais a droit à la vie et doit faire face à la propagation de la pandémie, qu’il soit riche ou pauvre.

Réputé très proche et à l’écoute des populations vulnérables, Mathias Otounga vient, une fois de plus, de réaffirmer son humanisme à travers ce challenge. Preuve que l’on peut être un membre du Gouvernement nanti et partager la peine des populations vulnérables.

Martha Mpiga

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici