Si dans certains arrondissements, il n’y a à ce jour aucune ombre des équipes de bénévoles chargées de la distribution des bons d’achats alimentaires, dans d’autres elles n’ont été déployées que tardivement ou à un rythme qui n’est pas du goût des populations qui dénoncent un « échec total »; conséquence de « l’amateurisme » du Gouvernement. Sur les réseaux sociaux, nombre d’entre eux n’ont pas hésité à lancer un appel au secours à l’endroit de Noureddin Bongo.

« Je demande l’intervention rapide du coordinateur général des affaires présidentielles Noureddin Bongo. »

Wolfgang Ebanegha, Conseiller municipal de Libreville et ancien cadre du Parti Union Nationale (UN).

« Il faut que Noureddin Bongo fasse quelque chose. Ce Gouvernement d’amateurs risque de nous laisser mourir de faim. »

Angèle Aworet, internaute.

« Où sont passées les équipes de bénévoles? Aucun bon alimentaire n’a encore été distribué dans mon arrondissement cinq jours après le début de l’opération. Le coordinateur général des affaires présidentielles attend quoi pour mettre un terme à ce fiasco? »

Jean de Dieu M. Internaute.

« Finalement Noureddin Bongo ne coordonne rien du tout. Comment peut-il accepter que son père lise un discours où il est écrit 6 milliards aux transports publics pour deux semaines? »

Jeff Blampain, activiste, au sujet de la polémique née de l’enveloppe affectée à la gratuité des transports publics pendant le confinement.

Nommé coordinateur général des affaires présidentielles le 5 décembre 2019, Noureddin Bongo avait instauré, dès sa prise de fonction, une rigueur dans le suivi des projets initiés par Ali Bongo. Laquelle rigueur lui a permis de bénéficier de la confiance d’une bonne partie des Gabonais. Plus que jamais à l’épreuve, son intervention est attendue pour que la distribution de l’aide alimentaire des populations vulnérables du Grand Libreville soit effective.

Philippe Nzamba

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici