Ali Bongo Ondimba, prendra part les 14 et 15 novembre prochains à Bonn en Allemagne à la 23ème Conférence des Parties (COP) à la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC).

Au cours de cet important sommet présidé par les Iles Fidji en la personne du Premier ministre de cet état insulaire, M. Josaia Voreqe Bainimara, Ali Bongo Ondimba portera la voix du Gabon mais également celle de l’Afrique en sa qualité de coordinateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC).

Deux ans après l’étape majeure qu’a constitué l’adoption de l’accord de Paris, Ali Bongo Ondimba plaidera pour l’accélération de sa mise en œuvre afin d’atteindre les objectifs inscrits dans cet accord historique.

« Pour sa part, le Gabon ne déviera pas de sa trajectoire », avait le président gabonais à la tribune de la 72ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies qui s’est déroulée en septembre dernier à New-York.

 En 2015, le Gabon avait été le premier pays africain à présenter sa contribution au Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) dans la perspective de l’accord climatique de la Conférence des Parties de Paris.

Pendant 15 jours, les représentants de près de 200 pays soit environ 20 000 personnes : délégués, acteurs de la société civile, scientifiques, représentants de collectivités ou d’entreprises et une vingtaine de chefs d’Etat dont Ali Bongo Ondimba se retrouveront à Bonn pour trouver des réponses pratiques et concrètes aux défis climatiques.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici