Le conseil interministériel sectoriel réunissant les différents Ministères du mercredi 11 septembre . © I24GABON 2019

Un conseil interministériel sectoriel réunissant les différents Ministères impliqués dans l’éducation et l’enseignement supérieur s’est tenu ce mercredi 11 septembre à la Primature. Cette rencontre a été l’occasion d’aborder les questions fondamentales liées à la rentrée scolaires 2019-2020.

Un jour après le Conseil interministériel axé sur l’auto-évaluation du programme de travail et des objectifs du Gouvernement, le Premier ministre, Julien NKOGHE BEKALE a présidé ce mercredi 11 septembre, à la Primature, un Conseil ministériel sectoriel réunissant les différents ministres impliqués dans l’éducation et l’enseignement supérieur. A la page de cette assise : la rentrée scolaire 2019-2020.

A moins d’une semaine de la rentrée administrative, les ministres se sont prononcés sur un bon nombre de problèmes à régler avant la reprise des cours. « Les problèmes que nous avons évoqués concernent d’abord le personnel. Il y’a beaucoup d’enseignants qui exercent en présalaire. Nous nous sommes attelés à régler ce problème pour que ces compatriotes, ces collaborateurs puissent bénéficier des salaires comme leurs collègues », a indiqué le ministre en charge de l’Education nationale, Michel MENGA M’ESSONE. Ce dernier a également évoqué le problème des infrastructures scolaires et bon nombre de projets à réaliser progressivement.

Pour ce qui est de l’enseignement supérieur, le ministre en charge de la question, Jean de Dieu MOUKAGNI IWANGOU, s’est appesanti sur les reformes et les chantiers dans les Universités. « Cinq amphithéâtres vont être érigés dans les trois bassins académiques, que sont : l’Université Omar Bongo, l’Université des Sciences de la Santé et l’Université des Sciences Techniques de Massoukou », a souligné le ministre de l’Enseignement supérieur. Au-delà du problème des structures d’accueil, le ministre a également abordé celui de l’insécurité dans les Universités, qu’il compte résoudre pour un espace universitaire sécurisé.

Cette séance de travail a permis au Premier ministre, Julien NKOGHE BEKALE, de mettre l’accent sur les priorités du Gouvernement, notamment dans les secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur, pour une année académique meilleure avec des résultats mieux que ceux de l’année précédente.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici