Série de consultations des acteurs de la jeunesse pour une meilleure réorganisation du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG). © I24GABON 2019

Lancée, le 9 septembre 2019 et sur instruction du président Ali Bongo par le ministre en charge de la Jeunesse Franck Nguéma, la série de consultations des acteurs de la jeunesse pour une meilleure réorganisation du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) a désormais pris une autre forme. Ali Bongo entend redonner ses lettres de noblesses à cette structure qui aspire à devenir une institution à part entière.

Pour sortir le Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) de sa léthargie, le ministre en charge de la jeunesse veut vite mettre les choses au point. C’est sur instruction du président de la République que le ministre en charge de la Jeunesse a ouvert, une série de consultations avec les différents leaders des organisations de jeunesse dont le principal but vise à recueillir des avis féconds pour une restructuration du CNJG.

Affecté par la crise que traverse le CNJG depuis plusieurs années et marqué notamment par la fermeture de son siège de Libreville et l’éviction de son ancien président, Stephen Ondias, en 2018, l’ambassadeur de la jeunesse pour les Nations unies, Andy Roland Nziengui Nziengui, a partagé avec le ministre de la Jeunesse sa vision pour l’institutionnalisation du CNJG, afin de le rendre autonome, représentatif, dynamique et inclusif.

«Il m’apparaît urgent aujourd’hui qu’une commission regroupant les représentants de la présidence de la République, les ministères compétents et les jeunes eux-mêmes, soit mise en place pour la restructuration du CNJG afin de l’adapter aux exigences de la politique de l’Émergence, déclinées dans le document de Politique nationale de la jeunesse du Gabon», a indiqué Andy Roland Nziengui Nziengui.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici