Carmen Ndaot, Ministre du Travail - Archives Internet

Si l’on peut comprendre que les célébrations se tiennent en différé, il est étonnant que la journée du 17 Avril n’ait pas été déclarée fériée conformément à la loi sus citée. Cette confusion entre le fait de respecter le décret instituant les jours fériés et différer de simples célébrations a aussi inspiré Josué Mbadinga-Mbadinga, Ministre d’Etat en charge de la Famille et de la Protection de l’Enfance qui a, dans un discours récent, appelé les populations à se mobiliser pour les 24 et 25 avril.


« L’on se souvient qu’en dehors de la première édition reportée en juillet 1998, la date du 17 avril a toujours été un jour férié, quand bien même les manifestations de ladite journée ont souvent été organisées en différé certaines années. Alors, comment comprendre qu’un simple communiqué vienne ainsi bousculer un jour férié régi par un décret ? », s’interrogeaient nos confrères de L’Union dans leur parution du mardi 17 Avril 2018.

Autre chose étonnante, le communiqué du ministère du travail intitule « La fête nationale de la femme » en lieu et place de « Journée nationale de la Femme ». Heureusement que le ministre du Travail est elle-même une Femme. Elle démontre le peu d’intérêt affiché par son ministère pour cette date commémorative.

 

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici