La reconfiguration du paysage politique gabonais au sortir des élections jumelées d’octobre 2018 n’a cessé de surprendre. Au troisième arrondissement de Libreville; bastion du Parti Démocratique Gabonais (PDG) et du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), un nouvel entrant, la Coalition des arrondissements pour la Paix et le Progrès (CAPP) a réussi à déjouer tous les pronostics.

Le paysage politique ne sera plus le même dans le troisième arrondissement de Libreville. Le Parti d’Ali BONGO n’est pas près d’oublier l’arrivée fracassante de la CAPP en pôle position dans plusieurs centres de vote du 1er et 2ème siège de cet arrondissement de la capitale gabonaise.

Une vue des populations lors d'un meeting de la CAPP à Rio
Une vue des populations lors d’un meeting de la CAPP à Rio

La liste de jeunes indépendants amenée par Cyril PELLEN AUBIAN, son colistier et porte parole Lié-José MOUNDOUNGA a réussi l’exploit de devancer le Parti au pouvoir dans les centres de vote stratégiques de Kinguélé et Belle-vue 2 A et B. Dans ces deux centres de votes, la Coalition des arrondissements pour la Paix et le Progrès arrive en deuxième position dans la quasi-totalité des bureaux, derrière le CLR qui occupe la première place du podium et devant le PDG arrivé en troisième position.

La CAPP s’est démarquée tout au long de la campagne électorale par une proximité inégalable avec les populations. Présente sur le terrain du troisième arrondissement depuis des années, plusieurs actions en faveur des populations sont à l’actif de la liste des jeunes indépendants, tous natifs de Kinguélé, Belle-vue 1, PK 7 et Akébé.

Patrick Montalier

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici