La direction générale de la Caisse  de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), s’engage grâce à son activité de contrôle de la distribution et de la vente du pétrole lampant lancée depuis le vendredi 13 juillet 2018 dernier, à lutter contre les détournements du l’or noir par certaines sociétés industrielles aux dépends des ménages.

Dans l’optique d’améliorer la qualité du carburant vendu aux usagers dans les stations-services, et de lutter contre les pratiques de frelatage des produits pétroliers ainsi que le détournement du pétrole lampant par certaines sociétés, la Caistab vient de mettre sur pied, une unité de contrôle de la distribution et de la vente de ce produit sur toute l’étendue du territoire national.

En effet, selon le directeur général de la Caistab, Ismaël Ondias Souna, « la première phase de ce projet étalé sur les huit prochains mois et qui va se matérialiser par le déploiement des équipes de la Caistab dans les réseaux des stations-service, concernera tout d’abord la province de l’Estuaire et donc les communes de Libreville, Akanda et Owendo, pour ensuite s’étendre à l’intérieur du pays ».

Des activités de contrôle de la distribution et de la vente du pétrole lampant sur l’ensemble du territoire gabonais, qui permettront également selon la direction de la Caistab, de soutenir l’Etat dans l’optimisation et l’ajustement de la subvention de ce produit à son niveau réel. « En 2017, l’Etat avait subventionné le pétrole lampant à hauteur de cinq milliards de francs CFA. Un montant élevé, dû à la forte consommation des industriels dans les réseaux des stations-service, bien qu’un pétrole dit « industriel », leur est destiné. Et cette unité permettra justement de régulariser tout cela » a indiqué Ismaël Ondias Souna.

Lancé officiellement ce lundi 16 juillet 2018, la population gabonaise s’attend à pouvoir enfin bénéficier des changements positifs en ce qui concerne la vente du pétrole lampant dans les différentes stations-service dans les prochains jours. Mais une question demeure néanmoins: qu’adviendra-t-il de ces belles mesures au terme de la période de contrôle prédéfinie par la Caistab?

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici