Après 30 ans de vie politique tourmentée, jonchée de faits divers et autres spectacles affligeants, l’ancien vice-premier ministre gabonais, Bruno Ben Moubamba a annoncé son éventuel départ de la scène politique gabonaise lors d’une rencontre avec un groupe d’étudiants le mercredi 1 août 2018.

«Je peux me retirer de la vie politique. Je ne suis pas un politicien professionnel. Il est même possible que je me retire totalement pour certaines raisons. J’estime, en effet, que j’ai déjà fait ma part dans ce domaine. Surtout si l’on prend en compte que tout au long de mon engagement politique, j’ai dû subir les plus grandes vexations et humiliations», avait-t-il expliqué aux jeunes étudiants.

Après 30 ans de carrière en politique, « l’héritier de Pierre Mamboundou » se dit être désormais capable de vivre et de composer sans la politique. «J’ai souvent fait l’objet de persécutions sans nom durant toutes ces années. Aujourd’hui, je peux dire que je suis capable de quitter la politique sans honte. Car je pense m’être suffisamment sacrifié pour le peuple gabonais et d’en avoir malheureusement payé un prix très lourd», avait-t-il indiqué à l’assistance.

Après plusieurs grèves de la faim, des footings en costume dans la forêt gabonaise, des échecs cuisants lors des deux dernières élections présidentielles, Bruno Ben Moubamba opterait  «dans un avenir raisonnable», de passer à autre chose. Voir de retourner en France pour y reprendre ses activités.

Le Président de l’Alliance pour le Changement et le Renouveau (ACR) envisagerait courageusement de retourner à ses anciens amours et se consacrer entièrement à sa famille.

Daisy Ntongono

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici