Après plusieurs mois passés à vanter les mérites d’Ali Bongo Ondimba depuis sa réélection en 2016, il semblerait que l’ancien Vice-Premier Ministre Bruno Ben Moubamba, ait décidé de faire tomber les masques, reconnaissant avoir joué le jeu de l’exécutif sans pourtant y croire.

Enfin lucide après ses nombreuses grèves de la faim, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) se montre plus franc que jamais. « Depuis ma grève de la faim, je n’attends plus rien des gens. Mais, il est toujours sage de voir jusqu’où ces derniers peuvent aller dans la trahison des principes, avant de répondre », a-t-il posté sur sa page Facebook.

Il faut dire qu’après sa sortie tonitruante du gouvernement d’Emmanuel Issoze Ngondet, BBM n’a pas arrêté de vanter les mérites du Chef de l’Etat. Sans doute dans l’espoir de se faire réintégrer. Aujourd’hui, le discours de l’homme a changé. «Je considère qu’Ali Bongo a sacrifié le peuple gabonais par un accord avec le FMI, aux conséquences dramatiques. Et le désaccord purement politique est profond ! », a-t-il indiqué.

Reconnaissant de façon à peine voilée avoir joué le jeu de l’exécutif pendant un certain temps, l’ancien Vice-premier ministre a tenu néanmoins à rassurer ses sympathisants du fait qu’il n’a jamais cru à « ce Président ». « J’ai toujours agi pour le peuple, de manière avant-gardiste. Je n’ai jamais été naïf vis-à-vis du pouvoir d’Ali Bongo Ondimba. S’ils n’ont pas respecté les grands Mamboundou ou Mba Obame, ce n’est pas le modeste Moubamba qu’ils vont respecter», a-t-il également martelé.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici