Alors que la nouvelle du lynchage ce jeudi 02 août 2018 à Awendjé de l’ancien vice-premier d’Ali BONGO vont bon train, Bruno Ben Moubamba tente de recadrer les choses.

Quelques minutes seulement après son agression lors de l’Assemblée Générale de la centrale syndicale Dynamique Unitaire, le Président de l’Alliance pour le Changement et le Renouveau (ACR) accuse Jean Ping et ses amis d’être les responsables de ce qu’il a qualifié de « tentative d’assassinat ».

Sur sa page Facebook, il déclare: « J’ai échappé à une tentative d’assassinat programmé (des réseaux PING) au rassemblement de Dynamique Unitaire. Je dois mon salut au sang froid et à la vigilance de ma sécurité. Je ne ressens aucune amertume envers les auteurs de ce forfait et je remets mon âme à Dieu. Père, pardonne leurs, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Une réaction qui ne sera pas sans surprendre plus d’un Gabonais. Visé par de multiples attaques depuis son départ du gouvernement, Bruno Ben Moubamba opte pour le pardon et l’apaisement  chaque fois que sa dignité et son honneur son bafoués.

Patrick Montalier

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici