Le baccalauréat Gabonais est un examen de taille qui stresse le plus souvent dans la même période, les milieux familiaux en attente des résultats de leur enfant. Il rassemble chaque année plus de 15.000 candidats, toutes branches confondues. 

Cet examen qui mentionne chez l’élève de la classe de terminale, la fin des études secondaires n’a pas très bonne réputation car, souvent il fait sujet aux fraudes, il est vu comme étant un examen bridé pour lequel il suffit simplement de payer le bon prix pour ne pas avoir à passer des nuits blanches à réviser les matières étudiées au cours de l’année scolaire.

Aujourd’hui encore, tout le monde se souvient du fiasco du bac 2008 au Gabon durant lequel plusieurs étudiants ont été surpris, arborant des feuilles contenant les questions et réponses des examens de philosophie et de français. Cette année là, le bac avait été reporté pour plus tard, pénalisant ainsi tous les candidats d’une nation pour une poignée de tricheurs.

Au Gabon, les résultats du bac donnent naissance non à un taux de réussite reluisant mais bien à un taux d’échec affligeant qui dépasse les 40% de recalés et a même déjà atteint le pourcentage atterrant de 60% pour les filières techniques, pourtant considérées comme les plus faciles. Des résultats inquiétants qu’on justifie par la difficulté des épreuves dans un pays où la fraude et la tricherie planent incessamment sur les centres d’examen.

Les résultats du bac 2017 au Gabon seront bientôt connus. Quelques heures de stress, c’est encore plus d’angoisse qui attend les candidats, anxieux de savoir s’ils sont désormais bacheliers ou non.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici